Mauriac : arriver à s’exporter

  • Mauriac espère reprendre sa marche en avant. Photo DR
    Mauriac espère reprendre sa marche en avant. Photo DR
Publié le

Mauriac - Honneur aura Après un bon début de championnat, le club cantalou souffre et va devoir faire des coups à l’extérieur avec seulement deux matchs à domicile d’ici la fin de saison.

La dernière sortie de Mauriac a ressemblé à une passation de pouvoir. Longtemps leader de la poule 1 Honneur Aura, l’équipe a largement cédé (10-31) à Clermont le 23 janvier, sur le terrain du CUC-Aubières. Après sept victoires consécutives, la formation, entraînée par Arnaud Magne, vient de perdre trois de ses quatre dernières rencontres. Ces résultats ne sont toutefois pas illogiques quand on sait que six des sept premiers succès des Mauriacois l’ont été à domicile. "C’est plus facile à la maison, rappelle le président, Frédéric Faucher. Mais le classement n’était pas en trompe-l’œil. Nous avons fait des matchs aboutis." "Nous avons pris nos points, embraye le coach, Arnaud Magne. Maintenant, la deuxième phase va être plus dure."

Les Cantalous sont en effet dans une mauvaise passe. Touchés par quelques cas de Covid, qui ont incité à ne pas disputer le match, déjà repoussé une fois, contre Thiers, dimanche dernier, ils doivent également composer avec la suspension de plusieurs joueurs, suite à la défaite à Beaumont (23-24) mi-décembre. Ce jour-là, l’équipe, battue en toute fin de match, a perdu plus qu’un match. Le flanker, Louis Caumon, a écopé de neuf matchs de suspension, après un mauvais geste. "Il le regrette beaucoup", souffle son entraîneur. L’arrière, Jérôme Bouyssi, est lui suspendu pendant cinq rencontres…

La place de quatrième convoitée

Après plusieurs saisons difficiles en Fédérale 3 et en Honneur, il s’agit de ne pas lâcher à l’extérieur pour s’inviter aux fêtes printanières. "Nous allons essayer de relever la tête, poursuit Arnaud Magne. Nous devons déjà gagner contre Gerzat chez nous, si la rencontre peut se jouer, avant d’aller disputer un derby toujours particulier à Bort."

Mauriac rêve de terminer dans les deux premiers pour disputer une demi-finale de secteur à domicile. Derrière le Cuc, qui n’a pas de match en retard et bénéficie d’un calendrier favorable pour terminer la saison, la concurrence de Thiers, auteur d’une belle saison, de Brioude, troisième, sans oublier Clermont La Plainte, en embuscade à la cinquième place, est rude et la place dans les quatre premiers n’est pas assurée. Mauriac va devoir arriver à s’exporter pour se qualifier. "C’est l’objectif, rappelle le président. Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas qualifiés pour les phases finales. Mais entre les blessés et les suspendus, cela risque d’être difficile de terminer comme nous avons commencé…"

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?