Les Bressans musclent leur défense et tiennent la cadence

  • Les Bressans musclent leur défense et tiennent la cadence
    Les Bressans musclent leur défense et tiennent la cadence - JEAN FRANCOIS BASSET
Publié le

Avec leur succès devant les Aurillacois, les Bressans étendent à cinq matchs leur invincibilité. Pour cela, les partenaires de Loïc Baradel se sont appuyés sur une énorme défense.

Avec le report d’une semaine de cette rencontre, les Bressans ont parfaitement débuté un énorme pavé de six rencontres. Ils bouclent victorieusement le match (17-13) qui aurait dû conclure le premier bloc de l’année. Un bloc sur lequel les Violets s’étaient fixé un objectif de douze points à atteindre. Mission accomplie. Face à Aurillac, les Burgiens ont imposé une énorme défense. Avec des moments très marquants, symboliquement. Un arrêt de Campeggia pour rattraper le trou d’un partenaire après vingt minutes tout d’abord. Puisun grattage d’Elia qui met un terme à une grosse offensive adverse de plus de deux minutes en début de deuxième période… Ensuite, alors que l’heure de jeu approche et que les Cantaliens semblent peu à peu prendre la main sur la partie, une nouvelle énorme défense ponctuée par un tampon de Darlet offre un ballon de relance que poussent au pied Bérard puis Dupont au prix d’une folle course.

Avant que Bloemen ne vienne concrétiser par un essai. Enfin, une ultime séquence défensive est conclue par un plaquage du nouveau venu De Clercq, validant ainsi le succès final bressan. « L’ADN d’une équipe se mesure sur le plan défensif, assène Fabrice Estebanez. C’est là-dessus que l’on voit si une équipe a du caractère, si les joueurs sont solidaires. Je voulais que l’on ait une grosse base défensive et nous commencçons à l’avoir. Hormis à Montauban, nous prenons peu d’essais. C’est intéressant. Cette grosse base va nous permettre de prendre confiance en attaque et de lâcher des ballons. »

Baradel, promu capitaine

Après son déplacement victorieux à Rouen début janvier (11-18), Bourg-en-Bresse a réussi, pour la deuxième fois de la saison, à laisser son adversaire à moins de vingt points (17-13). « Le caractère d’une équipe, on le mesure aussi en défense, rappelle Loïc Baradel promu capitaine. Au-delà du côté stratégique, si on ne s’y colle pas et qu’il n’ya pas envie de bosser pour le copain et de faire les efforts, cela ne passe pas. Cela montre l’abnégation, le courage et l’état d’esprit qu’il y a dans le groupe. » Dans le jeu au sol, l’USB a aussi parfaitement su s’adapter et s’est montré très disciplinée. Seul écueil sur cette rencontre, une touche un peu déréglée et un petit manque de réalisme pour boucler certaines offensives. Toutefois, comme Hingano a signé son retour de blessure par un exploit personnel au cœur de la défense adverse, Bourg-en-Bresse peut continuer sur sa lancée positive. Et il devient de plus en plus difficile à battre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien Veyre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?