«Garba» officialisé à Lyon, Toulon envisage Mignoni

  • Xavien GARBAJOSA.
    Xavien GARBAJOSA. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

La nomination de Xavier Garbajosa comme futur manager du lou a été officialisée samedi soir. Du côté de toulon, le nom de Pierre Mignoni revient avec de plus en plus d’insistance. Rien n’est fait mais il s’agit d’une piste de travail crédible.

Depuis la révélation de l’information sur rugbyrama.fr jeudi matin, c’était devenu un secret de polichinelle. Samedi, après la victoire de Lyon contre le Stade français au Matmut Stadium Gerland, le président du Lou Yann Roubert a confirmé ce que tout le monde savait déjà : Xavier Garbajosa sera le successeur de Pierre Mignoni comme homme fort du club et ce, pour trois ans.

« On est tombé assez rapidement d’accord. C’était l’option la plus réussie. C’est même la seule que j’ai poussée. On a eu beaucoup de candidatures. […] Dans le discours qu’il a eu, il dit s’être servi de ses expériences, notamment à Montpellier […]. Il veut capitaliser sur ce qui marche […] et doit entretenir ce qui a été fait. »

Une des questions entourant la venue de l’ancien international portait sur l’identité de ses adjoints. À en croire Yann Roubert, la continuité devrait être de mise. Le dirigeant espère en tout cas voir son futur manager « s’appuyer sur des fondations solides, incarnées par un groupe de joueurs ambitieux et talentueux et par le staff actuel : Kendrick Lynn (entraîneur principal), Julien Puricelli et David Attoub (entraîneurs adjoints) en tête. » « Les a priori sont positifs et ils devront être confirmés par des échanges », a toutefois ajouté le décideur. Sous contrat jusqu’en juin 2023, les trois techniciens devraient donc poursuivre l’aventure dans le Rhône. L’hypothèse de les voir suivre Pierre Mignoni était envisageable, elle ne semble pas d’actualité.
 

Mignoni, la rade en rêve

Dans le même temps, Pierre Mignoni a donc acté son départ au 30 juin prochain. « On a construit des choses très bien qui me rendent fier. J’espère que ce n’est pas fini. On est en route sur deux compétitions, on peut encore les gagner, et on va se battre pour ça. C’est ce que j’ai dit aux joueurs. Il ne faut pas chercher des raisons. Certains parlent pour moi… il faut accepter. Le timing d’annonce n’était pas bon et c’est pour ça que ce n’était pas facile pour mes joueurs. Je n’ai pas pu leur annoncer dans les yeux. Je n’en veux à personne c’est comme ça. J’ai envie de tout contrôler des fois, mais ce n’est pas toujours possible… Il faut accepter. »

Quelle sera donc la suite pour l’ancien demi de mêlée ? Depuis jeudi dernier, l’hypothèse d’un retour à Toulon a pris encore plus d’ampleur. Simple raccourci ou vraie piste de travail ? Cette solution est crédible et bel et bien à l’étude.

Rien n’est encore acté. Le voir débarquer dans le rôle de directeur sportif, avec Franck Azéma, sous contrat jusqu’en juin 2023, en relais, est en tout cas une perspective qui ravit nombre de supporters du côté de la rade. Les mêmes qui avaient déploré son départ soudain en 2015, alors qu’il aurait pu prendre la suite de Bernard Laporte comme manager de l’armada triple championne d’Europe.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
fojema48 Il y a 9 mois Le 07/02/2022 à 11:08

Nous le regretterons au LOU mais c'est comme ça !