Clermont doit changer de gomme pour espérer faire tomber Brive

  • L'ASM manque cruellement d'efficacité lors de ses dernières sorties.
    L'ASM manque cruellement d'efficacité lors de ses dernières sorties. Icon Sport
Publié le

Après deux semaines sans jouer, l’ASM remet le bleu de chauffe dans un derby à double tranchant où il faudra retrouver une attaque flamboyante et de la constance.

Deux ans qu’ils l’attendent. Ils pensaient, comme leur public, l’avoir eu contre le grand Toulouse, le jour du nouvel an. Le match référence arrivera-t-il (enfin) face au voisin briviste, samedi après-midi ? C’est la mission devenue hebdomadaire par le staff de Jono Gibbes, dont l’épaisse carrure sera de retour face à l’imposant Davidson, après un isolement contraint face à Pau.

Deux semaines après une énième défaite regrettable face à la Section paloise, les Clermontois ne semblent plus aussi tranchants qu’avant. Longtemps fantasmée pour son impressionnante force de frappe et sa diversité, l’attaque clermontoise semble aujourd’hui dépendante de ses individualités. Face à Pau, les bulldozers Naqalevu et Raka ont été trop seuls pour faire avancer leur équipe.

Pour Xavier Sadourny, l’objectif est d’avoir plusieurs cordes à son arc, pour ce dernier tiers de championnat. « Aujourd’hui quand on a Apisai, on essaye de se servir de sa puissance, évidemment. On sait que le centre du terrain est un vrai point d’ancrage dans le rugby moderne. Mais l’objectif est de compléter notre panoplie offensive », a déclaré l’entraîneur de l’attaque. Une nécessité face au CAB, maître de son Stadium avec seulement cinq essais encaissés à domicile cette saison.

Remettre les barbelés

Rien de tel qu’un derby pour retrouver de la confiance et resserrer les rangs. Avant ce déplacement en terre corrézienne, Clermont n’est que la 8e défense du championnat. À un moment charnière de leur saison, les Auvergnats ont besoin de redresser des barbelés pour ce 103e derby de l’histoire. Paul Jedrasiak donne le ton. « Brive nous attend, tout le monde en est bien conscient au club. À l’extérieur, et encore plus dans ce derby, on n’aura pas le droit à l’erreur en défense et en conquête. » 

Depuis le début de saison, sous l’impulsion de leur nouveau gourou Davit Zirakashvili, les avants clermontois sont bien meilleurs que l’année passée en conquête. Face à un pack rugueux du CAB, les hommes de Jono Gibbes connaissent la musique, dans un Stadium qui promet d’être bouillant.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?