TOP 14 - À Toulon, place au terrain

  • Malgré une touche défaillante, les Toulonnais et Eben Etzebeth ont retrouvé le chemin de la victoire face à l’UBB. Photo Icon Sport
    Malgré une touche défaillante, les Toulonnais et Eben Etzebeth ont retrouvé le chemin de la victoire face à l’UBB. Photo Icon Sport
Publié le

Malgré les soubresauts extra-sportifs, les Varois veulent rester focaliser sur l’objectif maintien. La réception de Perpignan fait office d’un match bascule.

Une semaine sous le signe du "ici tout est différent". Vainqueur de l’UBB, leader du Top 14, le RCT a rassuré sur le pré mais causé de forts remous en dehors. Le départ d’Etzebeth conjugué à celui de Carbonel, symbole de la formation toulonnaise, ont fait l’effet d’une bombe. Les principaux clubs de supporters (Fils de Besagne, les Z’acrau du RCT, et le club des Mordus du RCT) ont communiqué pour faire part de leur inquiétude concernant le projet porté par Bernard Lemaître.

Tout le monde en oublierait que les Rouge et Noir (13es) poursuivent leur quête de maintien. Les trois prochaines rencontres face à des concurrents directs (Perpignan, à Biarritz et à Brive) pourraient permettre au club de la Rade de sortir définitivement la tête des eaux troubles.

Face à l’Usap, deux longueurs devant les Varois qui comptent deux rencontres de retard, les protégés de Franck Azéma n’ont pas le droit à l’erreur. "La pression est sur Toulon, juge Guilhem Guirado ex-membre de l’Usap (2006-2014) et du RCT (2014-2019). C’est un match à double enjeu. Ça vaut largement plus que quatre points. Si Perpignan gagne, le RCT est distancé."

Et d’ajouter : "Pour connaître les deux clubs, l’ambiance doit être guerrière. Le combat sera la clef. L’Usap a de la confiance grâce à son succès contre Toulouse. Mais il y aura eu une semaine de coupure qui peut favoriser le RCT sur le rythme."

Toulon doit régler sa touche

En interne, le succès face aux Girondins a apporté un bol d’air et de la confiance au sein d’un groupe uni. Et s’"il n’y a que la victoire qui donne raison à la méthode", déclaration répétée à l’envi par le manager du RCT, les partenaires de Sergio Parisse ont mis un point d’orgue à retrouver des automatismes en touche. Dans ce secteur, l’alignement varois a égaré sept ballons face à l’UBB. Un gouffre. "C’est le point noir… On s’est mis la pression tout seul", a commenté Azéma, au sortir de la victoire face aux Girondins.

Face à des Perpignanais en pleine confiance et qui n’ont rien à perdre, les Varois devront se montrer efficaces sur les bases. "Il y a eu quelques soucis de réglages sur les annonces en touche, analyse le talonneur du MHR. Ils se compliquent la tâche et doivent repartir sur des choses faciles. C’est un secteur fragile. Trois ou quatre ballons laissés en route, quand on joue le maintien, c’est précieux." La sérénité aussi, et Toulon se devra d’aller la chercher à Mayol pour passer une semaine plus calme en bords de Rade.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias Merlo
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?