Pro D2 - Colomiers a forcé sa nature avec brio pour faire tomber Nevers

  • Dans cette affiche de haut de tableau, les Columérins ont sorti une grosse performance défensive.
    Dans cette affiche de haut de tableau, les Columérins ont sorti une grosse performance défensive. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Jeudi soir, il a surtout été question de défense et de guerre des rucks pour les Columérins, qui ont réussi à contenir l’USON dans une rencontre très intense. Pour la Colombe, ce succès aura un écho certain.

Si les plus sceptiques peuvent regretter le grand nombre de pénalités qui ont pu hacher les débats, il faut néanmoins reconnaître que cette rencontre capitale pour la course au top 6 était d’une grande intensité. Xavier Péméja la qualifiait d’ailleurs de « match de phases finales ». Et dans ce duel de haut vol, Colomiers est parvenu à l’emporter grâce à sa défense.

Pas forcément la qualité habituelle des joueurs à la Colombe. Mais un aspect plutôt galvanisant au coup de sifflet final : « Toutes les victoires sont positives mais ce soir, notre secteur défensif a été valeureux, courageux et même performant, saluait Julien Sarraute. Nous avons eu beaucoup de séquences défensives, notre conquête a été bousculée et quand Nevers joue en avançant, ça pique ! Mais nous avons résisté et je suis satisfait de cet investissement-là. »

Clément Chartier et Paul Pimienta, pour ne citer qu’eux, étaient à la pointe du combat et ont permis aux locaux de rester en vie. « Nous n’avons pas joué à 100 % la semaine dernière mais là, nous avons été très bons défensivement, notait Hikawera Elliot. Cela a été une priorité ces deux dernières semaines. »

Au-delà des collisions, le talonneur néo-zélandais (4 sélections) a été hautement précieux dans le secteur des rucks, contre son ancien club. « J’ai beaucoup travaillé sur les contests dernièrement. Quand on a l’opportunité d’attaquer le ruck, récupérer le ballon ou au moins en ralentir la sortie, ce ne peut être qu’une bonne chose ! » Et ce fut peut-être le naufrage neversois…

Une fin de match pas tout à fait vaine

Malgré tout, le caractère enjoué des Haut-Garonnais ne fut pas étranger à leur succès. En témoignent leurs deux essais inscrits grâce à une succession de passes après contact puis un coup de pied bien senti d’Alexis Palisson. « On a profité de notre supériorité numérique en voulant mettre les ballons dans les espaces. Il y a eu de très bons choix. Malgré les nombreux déchets, nous sommes capables de faire de bonnes choses », se réjouissait l’entraîneur en chef.

Avec ce quatrième succès consécutif à domicile, Colomiers se lance à merveille dans le sprint final. « On doit continuer de se construire, demandait Hikawera Elliot. C’est une compétition très serrée, du 4e au 9e, ça joue le top 6 ! Les deux prochains matchs seront un tournant. » Le déplacement à Bayonne sera l’occasion de tester les bonnes dispositions columérines.

Quant à l’USON, les regrets sont nombreux mais le point de bonus acquis grâce à une belle abnégation en fin de match sera important dans la quête de « stabilité à l’extérieur » évoquée par Xavier Péméja.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?