Amteurs - Retour en terre connue pour les Hermet, en visite à Carmaux

  • Gaëlle et Hugo Hermet se sont rendus dans leur club formateur.
    Gaëlle et Hugo Hermet se sont rendus dans leur club formateur. Photo DR
Publié le

Formée à l’USC, Gaëlle Hermet, accompagné de son frère Hugo, est venue rendre visite à son club formateur. Un moment fort et chaleureux.

L’Union Sportive carmausine est désormais dans l’anonymat du championnat inter-régional, celui du deuxième niveau de la Ligue Occitanie la Promotion Honneur. Le Brennus 1951 est en attente de jours meilleurs. Si les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous, il y a des initiatives qui permettent à ce club historique de retrouver un peu de hauteur. Ainsi, les anciens vont fêter les 50 ans du mémorable titre de Deuxième Division conquis aux dépens de Nice dans l’enceinte perpignanaise de Gilbert-Brutus. En juin prochain, un ouvrage relatant les cinq titres nationaux du club, va sortir des presses.

La semaine passée lors de l’entraînement de l’école de rugby, l’enceinte historique de Jean-Vareilles a reçu la visite de la plus célèbre des Carmausines, Gaëlle Hermet, la flanker du Stade toulousain, capitaine du XV de France accompagné de son jeune frère, Hugo espoir au Castres olympique. « Nous avons débuté le rugby sur ce stade. L’USC nous a transmis la passion du rugby, nous lui en sommes très reconnaissants. C’est avec un plaisir immense que nous revenons sur ce terrain", soutient la capitaine des affamées. » 

Photos et remise de chèque au collège Victor-Hugo

Une visite pour Gaëlle et Hugo sur un terrain connu dont l’initiative revient à « Nano » Vergnes, le coordinateur de l’école de rugby, Carmaux-Ségala et Alain Rey, le président du CD 81. À l’occasion de ce retour aux sources, Hugo et Gaëlle se sont prêtés avec sympathie aux selfies, photos pour le plus grand bonheur de la relève carmausine. Gaëlle n’est pas venue les mains vides en remettant un chèque de 600 euros signé de la Fédération, au responsable de la classe rugby du collège Victor-Hugo. Le moment le plus symbolique de la journée est à mettre à l’actif, du président départemental, Alain Rey.

En 1969, l’US Carmausine avait été un club précurseur en engageant une équipe féminine. Cette dernière a eu une existence de sept années. Gaëlle a eu l’occasion d’échanger avec un contingent de ces pionnières du temps jadis dont la capitaine, la trois-quarts centre, Suzanne Passémar-Rigaud. L’échange a été chaleureux entre la capitaine tricolore et les glorieuses anciennes. Avant de rejoindre son domicile toulousain, Gaëlle a promis de revenir. Pourquoi pas avec l’équipe de France sur le stade Jean-Vareilles ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?