Fédérale 2 - Le huitième travail des Gennevillois, qui enchaînent les rencontres de week-end en week-end

  • Après sept matchs consécutifs disputés sans repos, les Gennevillois en disputeront un huitième très important contre le Havre ce week-end. Avec un effectif très amoindri par les blessures.
    Après sept matchs consécutifs disputés sans repos, les Gennevillois en disputeront un huitième très important contre le Havre ce week-end. Avec un effectif très amoindri par les blessures. Photo DR
Publié le

Les Franciliens disputeront contre Le Havre leur huitième match sans aucun week-end de repos. Un match essentiel qu’ils joueront sans une quinzaine de joueurs.

L’équipe de Gennevilliers peut écarter de façon quasi définitive l’une de ses concurrentes à la course à la deuxième place. Elle recevra celle du Havre sur son terrain ce week-end. Gennevilliers dispose de deux points d’avance et d’un calendrier de fin de phase préliminaire qui semble assez favorable. En prenant six points d’avance sur les Havrais, les Franciliens seraient à peu près certains de ne plus les revoir. Mais ils joueront ce match à genou, pour ainsi dire. Une quinzaine de joueurs manque à l’appel. Et à l’exception du demi de mêlée Elies Amedjoukli, victime d’un accident domestique, ils se sont tous blessés durant une longue période intense de compétition, qu’ils achèveront dimanche.

En raison de leurs deux matchs reports à Plaisir et à La Baule, les Gennevillois viennent d’enchaîner sept rencontres consécutives sans week-end de repos. Ils termineront cette séquence interminable par ce huitième match extrêmement important. « Je n’ai jamais vu ça, ni en tant que joueur, ni en tant qu’entraîneur, commente le responsable Xavier Darjo. C’est fou. La semaine dernière, à Poitiers, nous avons été contraints de faire doubler trois joueurs sur les deux matchs de la réserve et de la première. Avec notre effectif, je ne pensais pas que nous serions contraints à cette extrémité. »

Par voie de conséquence, certains joueurs de la première ont disputé toutes les rencontres sans aucun repos. L’ouvreur Alban Cazenave, ou le troisième ligne centre Marco Gvozdenovic, deux des cadres épargnés, font partie du lot.

Le Havre au complet

Cette situation qui a tiré sur l’effectif jusqu’à le rendre exsangue, paradoxalement, a aussi créé une dynamique positive. Dans l’adversité, le groupe s’est resserré. « De la réserve à la première, en passant par le président qui est venu faire le déplacement à Poitiers, tout le monde a augmenté son niveau d’investissement pour répondre à cette situation, raconte Xavier Darjo. Et nous nous en sommes plutôt bien sortis, en gagnant quatre matchs. Reste à disputer ce grand match contre Le Havre, et nous pourrons enfin profiter d’une coupure. »

Les Franciliens accueilleront un groupe maritime au grand complet. Il ne manquera que le troisième ligne Cheikhou Damfakha dans cette équipe havraise à qui la terre francilienne profite plutôt bien depuis trois ans. Les Havrais se sont imposés à Gennevilliers la saison dernière, et il y a trois ans. « Ce sera difficile de contester la deuxième place en cas de revers, estime le manager sportif havrais Sami Tazaoui. Nous nous déplacerons en espérant réaliser encore une performance sur ce terrain. L’équipe est bien en ce moment. Elle s’est bien remise de la grosse défaite reçue à Nantes, où nous avons affronté un leader très en réussite. Notre dernier match contre Sarcelles a montré que nous pouvions nous aussi jouer au maximum de nos possibilités. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?