Biarritz : Zakaria El Fakir veut rattraper le temps perdu

  • Après sa bonne prestation face à Montpellier, le pilier Zakaria El Fakir sera de nouveau titulaire face à Pau et disputera son tout premier match à Aguiléra. Photo Icon Sport
    Après sa bonne prestation face à Montpellier, le pilier Zakaria El Fakir sera de nouveau titulaire face à Pau et disputera son tout premier match à Aguiléra. Photo Icon Sport
Publié le

Embêté pendant de longs mois par un problème au ménisque, l’ancien international U20 devrait enchaîner une seconde titularisation consécutive face à Pau ce week-end, où un gros défi l’attend en mêlée fermée.

Dans le microcosme du Top 14, nombreux sont les observateurs qui s’accordent à dire que la Section paloise possède une des mêlées les plus solides de la division. Zakaria El Fakir est de ceux-là. "Pau, c’est très costaud devant", estime le pilier biarrot. Depuis maintenant quelques saisons, le pack béarnais fait reculer ses vis-à-vis, tord ses adversaires, récupère de nombreuses pénalités et permet à la Section de bénéficier d’une belle rampe de lancement. Dès lors, Biarritz est prévenu. Sa jeune première ligne se retrouve face à un défi de taille et passera un vrai test, samedi.

"Nos avants ont plutôt un petit gabarit, note El Fakir. Nous n’avons pas des piliers solides. Il faudra donc privilégier l’effort collectif." À Montpellier, une semaine plus tôt, le trio Erdocio-Peyresblanques-El Fakir a tenu tête aux avants héraultais (8/8 en mêlée). Compte tenu de la pénurie de droitiers et après sa bonne performance contre le MHR, Zakaria El Fakir sera de nouveau titulaire samedi face à Pau. Arrivé à l’intersaison dernière, le joueur de 25 ans va ainsi disputer son premier match à Aguiléra. Il faut dire que l’ancien agenais a connu une année galère, tronquée par les blessures. "En fait, je suis arrivé en étant blessé, précise-t-il. J’ai joué lors de la deuxième journée de championnat, puis j’ai dû me faire opérer du ménisque. Je ne devais être absent que trois ou quatre mois, mais il y a eu des complications."

Avec El Fakir, le BO prépare l’avenir

Son retour, le natif de Pézenas l’a finalement fait à Lyon, fin février, pour ce qui n’était alors que son deuxième match sous les couleurs basques. Avant, donc, sa première titularisation à Montpellier le week-end passé. "Physiquement, ça allait, même si je ne suis pas encore à 100 %, estime l’ancien international U20. Je retrouve de bonnes sensations, je suis content." Matthew Clarkin l’est aussi. "Pendant soixante-quinze minutes, face à une très belle opposition, je trouve qu’il a rapidement confirmé les espoirs qu’on a en lui", apprécie le directeur sportif.

Sous contrat jusqu’en 2024, le garçon formé à droite, capable de jouer aussi à gauche, sera un joueur sur lequel le BO pourra compter l’an prochain. "Ça fait vraiment longtemps que je n’ai pas fait une saison pleine. Mon objectif est donc d’enchaîner les matchs", explique celui qui a démarré en Pro D2 à Béziers. Clarkin, qui le suit depuis maintenant quelques années, conclut : "Zak est un jeune très prometteur. En dehors de ses qualités en mêlée fermée, c’est un vrai combattant. Quand ça pique et que ça tape, il ne s’échappe pas. Il est très agressif et toutes ses qualités font qu’il pourra devenir un joueur très important pour nous en Pro D2."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?