Grenoble-Provence : pour y voir plus clair

  • Après une semaine de vacances régénératrices, Ange Capuozzo est bien décidé à tout donner pour permettre à Grenoble de se maintenir en Pro D2. Photo Icon Sport
    Après une semaine de vacances régénératrices, Ange Capuozzo est bien décidé à tout donner pour permettre à Grenoble de se maintenir en Pro D2. Photo Icon Sport
Publié le

Sous une météo annoncée très difficile, alpins et Provençaux s’affronteront dans un match qui devrait très rapidement les aiguiller quant à leurs objectifs de fin de saison.

Six journées. Six journées à batailler, dans l’optique de décrocher un maintien pour les uns, et une qualification pour les autres. C’est assez drôle, d’ailleurs, de constater que si l’on avait dû nous forcer à parier sur cette hypothèse en début de saison, les rôles des Grenoblois et des Provençaux auraient probablement été inversés… Mais il faut bien s’y faire, et c’est un FCG bien conscient de devoir réaliser le plein à domicile pour rester en Pro D2 qui affrontera Provence Rugby, les hommes de Mauricio Reggiardo abattant pour l’occasion une de leurs dernières cartes pour accrocher le Top 6.

Le succès s’avérant d’autant plus impératif pour ces derniers que leurs prédécesseurs au classement sont susceptibles d’avoir lâché des points précieux ce week-end, ne serait-ce que parce que Carcassonne et Colomiers se sont directement affrontés jeudi soir… Un contexte forcément galvanisant pour des Provençaux qui ont laissé envoler sur cette même pelouse du stade des Alpes leurs espoirs de qualification la saison dernière, et s’avanceront forcément pour conjurer le mauvais sort…

Capuozzo, la vie après Cardiff

Le truc ? Il est que les Grenoblois n’ont pas vraiment le choix non plus, qui ne comptent jamais que sept petits points d’avance sur la zone rouge. Le vrai motif d’espoir étant toutefois que les hommes de Fabien Gengenbacher ont enfin trouvé leurs marques au stade des Alpes depuis le début de l’année, et veulent s’appuyer sur cette bonne passe pour capitaliser, avec quatre réceptions au programme lors des six dernières journées. Un contexte plutôt positif, dopé par le retour au bercail de la révélation du Tournoi Ange Capuozzo, tout fraîchement sorti d’une semaine de vacances régénératrice après son exploit du Millenium, et bien décidé à tout donner en cette fin de saison.

"Cela a été dur d’atterrir les premiers jours, mais ça m’a permis de me laisser le temps de profiter de cette période avec ma famille, mes amis, ma copine. C’était important de prendre ce temps-là pour revenir aux entraînements en pleine forme. Ça m’a fait beaucoup de bien de revenir au stade et de revoir tout le monde ce lundi, après une semaine sur mon petit nuage." Un retour dont ses entraîneurs et partenaires, mais surtout les supporters, attendront beaucoup. Trop, sachant le degré de surveillance qui va encore s’accentuer sur le Peter Pan isérois ?

"Je fais tout pour ne pas réfléchir à ça, nous confiait-il. Je n’ai pas du tout envie de dénaturer ce que je fais depuis le début, alors si je dois me contenter de faire des passes et ne marquer aucun essai ni ne faire aucune action lors des six prochains matchs mais que le FCG gagne, ça m’ira très bien. Je ne veux pas rentrer dans la surenchère de quoi que ce soit. Je suis juste au service des autres et de mon club, dont les objectifs sont plus importants que tout." À Capuozzo et aux siens de tout faire pour les atteindre au plus vite.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?