L'Oscar de la semaine : Hastoy, un capitanat bien honoré

  • Antoine Hastoy a brillé lors de la rencontre de la Section paloise face à Biarritz
    Antoine Hastoy a brillé lors de la rencontre de la Section paloise face à Biarritz Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le joueur de la Section paloise, vainqueur à Biarritz (42-19), est l'Oscar de la semaine Midi Olympique.

Samedi après-midi, Antoine Hastoy (24 ans) portait le brassard de capitaine pour la première fois de sa jeune carrière. Cette responsabilité n’a, semble-t-il, pas déstabilisé le maître à jouer béarnais. Auteur de vingt-deux points (un essai, quatre transformations, trois pénalités), le numéro 10 a été un des grands artisans de la victoire de son équipe à Biarritz. Dans le jeu courant, il n’a cessé de créer du danger autour de sa zone, en perçant à plusieurs reprises le rideau défensif basque (78 mètres parcourus ballon en main, cinq défenseurs battus). «Je me suis senti bien sur le terrain, c’était top», a commenté, sobrement, l’intéressé après la rencontre. «Sa prestation a été plutôt intéressante dans l’ensemble», a ajouté Thomas Domingo.

De retour à l’ouverture après avoir joué à l’arrière les deux derniers matchs, celui qui a connu sa première sélection avec les Bleus l’été dernier a aussi été appliqué dans le jeu au pied d’occupation où, avec Zack Henry, il a fait beaucoup de mal au fond du terrain biarrot. «Tous les deux, on se trouve bien sur le terrain, soulignait-il au coup de sifflet final. De plus, c’est bien d’avoir deux ouvreurs sur le pré. Ça répartit les rôles et les responsabilités» À ce sujet, Domingo soulignait, samedi soir : «Face au BO, nous avons su un peu mieux gérer notre jeu au pied que le week-end dernier, où nous avions été approximatifs sur certains moments. Antoine a plutôt bien mené ça» Hastoy, qui quittera Pau dans deux mois pour La Rochelle, va indéniablement manquer à la Section l’an prochain. Mais avant son départ, le numéro 10 aimerait s’offrir une belle sortie avec son club formateur. En accrochant un ticket qualificatif pour les phases finales ?

Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?