Top 14 - Christophe Urios (UBB), une gifle et une polémique qui pourraient coûter cher

  • Juste avant la mi-temps du match entre l’Union Bordeaux-Bègles et le Stade rochelais, les managers des deux équipes se sont accrochés.
    Juste avant la mi-temps du match entre l’Union Bordeaux-Bègles et le Stade rochelais, les managers des deux équipes se sont accrochés. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Juste avant la mi-temps du match entre l’Union Bordeaux-Bègles et le Stade rochelais, les managers des deux équipes se sont accrochés. Une explication terminée par une petite gifle du Girondin.

C’est une image de la saison. Lors de la confrontation entre l’Union Bordeaux-Bègles et La Rochelle, les managers des deux équipes se sont retrouvés quasiment tête contre tête juste avant la mi-temps. Ronan O’Gara venait d’entrer sur la pelouse pour encourager ses joueurs après une belle séquence défensive. Une célébration qui n’a pas été du goût de Christophe Urios qui ne s’est pas retenu d’aller demander plus de mesure à son homologue. Les deux hommes se sont retrouvés presque tête contre tête. Après quelques mots échangés, le manager de l’UBB a même assené une petite gifle à son homologue. Après la rencontre, les deux hommes sont revenus sur l’incident. L’Irlandais n’a pas voulu en rajouter : « Ce n’est rien d’important, il n’a pas apprécié que j’encourage mes joueurs après un ballon récupéré près de notre ligne. Je suis un jeune entraîneur, j’ai besoin d’énormément parler et je veux que mes joueurs m’entendent sur le terrain. Sa réaction prouve la tension qu’il y avait sur ce match mais il faut passer à autre chose. Rien de grave, c’est le rugby. » 

De son côté, Christophe Urios a été moins tendre : « Ce mec est insupportable. Je regrette que le quatrième ou cinquième arbitre n’ait pas fait son boulot. Comment peut-on entrer sur le terrain ? Comment peut-on brancher les gens ? Il a de la chance, vraiment. Il va en tribune, il fout la m... en tribune. Il va au bord du terrain, il fout la m... au bord du terrain . Il est insupportable. Vous me dites qu’il doit déjà passer en commission ? Mais je m’en fous, c’est fini. Je suis passé à autre chose. J’en ai rien à cirer de lui. » Si les deux hommes souhaitent passer à autre chose, il n’est pas certain que la commission de discipline pense la même chose. En effet, un incident similaire avait déjà eu lieu en novembre 2017 entre Fabien Galhtié, alors manager de Toulon et... Christophe Urios alors à Castres. L’explication tendue entre les deux hommes s’était aussi terminée par une petite gifle de l’ancien talonneur. Déjà, à l’époque les deux protagonistes avaient minimisé l’événement. « Il n’y a rien de méchant, avait assuré Urios. « Galtoche », je le connais depuis longtemps. » Galthié était sur la même longueur d’onde : « C’est une anecdote. Je veux éteindre toute polémique par rapport à ça. Je n’ai aucun contentieux avec Christophe Urios, bien au contraire. » Les deux managers avaient été interdits d’accès au banc de touche pendant quatre semaines. Christophe Urios, qui avait aussi eu un accrochage verbal avec Didier Bès en janvier 2021, pourrait donc de nouveau être convoqué par la commission de discipline de la LNR pour des faits similaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?