Baille : « L’Ulster s’est renforcé avec Vermeulen »

  • Cyril Baille - Pilier du Stade toulousain.
    Cyril Baille - Pilier du Stade toulousain. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

À peine revenu en Top 14, vous devez maintenant aborder la Coupe d’Europe. Comment le vivez-vous ?

Effectivement, nous devons nous concentrer sur un nouvel objectif. Surtout, nous restons sur un match difficile à Castres et on sait qu’il va falloir être beaucoup plus décisifs dans les moments où on aura des occasions de marquer des points. On sait aussi que l’adversaire qui nous attend est une référence. Nous allons avoir deux matchs face à une équipe de l’Ulster très complète, une équipe irlandaise qui tape très fort et nous nous préparons en conséquence. On sait qu’il faudra mettre un maximum d’engagement si on veut rivaliser.

Après une phase de groupe tronquée, avez-vous l’impression de débuter la défense de votre titre véritablement ce samedi ? Avez-vous le sentiment que c’est une nouvelle saison qui débute ?

On peut le voir comme ça d’autant plus que c’est la phase finale qui débute même si cette première confrontation va se jouer en aller-retour. Mais on sait que c’est un rendez-vous éliminatoire face à l’Ulster. Il faudra faire deux matchs quasi parfaits pour passer ce premier échelon. On a conscience que ça commence dès ce week-end avec un gros match de phase finale. Ce sont des rendez-vous où il faut changer de braquet car le couperet peut tomber à tout moment. Donc ça peut changer le cours de la saison.

Comment aborder ce rendez-vous éliminatoire qui est particulier puisqu’il se joue en match aller-retour ?

Il ne faut pas voir plus loin que ce premier match. Il est déjà décisif. Il faudra donc monter notre niveau d’exigence dès ce samedi en se montrant plus précis dans notre jeu que le week-end dernier. Il faut viser la perfection.

Vous connaissez bien cette équipe de l’Ulster qui vous réussit plutôt bien…

De l’extérieur, on peut dire que l’Ulster réussit bien au Stade toulousain, mais on sait que c’est une équipe impressionnante. Nous avons toujours eu du mal à jouer contre cette équipe irlandaise qui nous a toujours bien contré car elle s’appuie sur des avants très denses, qui font mal, d’autant plus qu’elle s’est renforcée avec un joueur comme Duane Vermeulen que tout le monde connaît. Après, elle a aussi une bonne ligne offensive donc il faut être prudent et être conscient que cette double confrontation va être très dure.

Depuis le Tournoi des 6 Nations, on parle de vous comme le meilleur pilier gauche d’Europe. Avez-vous le sentiment d’être très attendu pour ce retour sur la scène européenne ?

Je pense que c’est surtout le Stade toulousain, et donc toute l’équipe, qui est très attendu sur la scène européenne. Il est certain que les internationaux n’ont pas été présents au sein de l’équipe depuis un moment et je crois que nous avons tous envie de nous retrouver avec le Stade, de retrouver du plaisir à jouer ensemble. Nous savons aussi qu’en étant champions en titre, nous serons attendus partout car tout le monde veut nous faire tomber. C’est à nous d’assumer ce statut pour défendre notre titre.

Ressentez-vous une certaine fatigue en enchaînant toutes ces compétitions ?

Nous avons la chance d’avoir un staff compétent qui nous permet de bien récupérer aussi avec les préparateurs physiques et les kinés. Nous sommes beaucoup dans l’échange mais nous n’avons pas été avec l’équipe pendant longtemps, donc on a envie de lui rendre la pareille en donnant notre maximum.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?