Champions Cup - Retour de la Champions Cup : les favoris pour le titre

  • La Coupe d’Europe new look concoctée par l’EPCR va offrir un tableau alléchant en phases finales. Avec un grandissime favori : le Leinster.
    La Coupe d’Europe new look concoctée par l’EPCR va offrir un tableau alléchant en phases finales. Avec un grandissime favori : le Leinster. Sportsfile / Icon Sport - Sportsfile / Icon Sport
Publié le

La Coupe d’Europe new look concoctée par l’EPCR va offrir un tableau alléchant en phases finales. Avec un grandissime favori : le Leinster.

Le nouveau format de la Champions Cup présente un double intérêt : cinq matchs de phase finale (au lieu de trois), ces moments où les supporters vibrent vraiment sous la menace des couperets ; seize équipes intéressées, ce qui a le mérite de ne laisser aucun gros bras de côté. Exception faite de Toulon et des Saracens, qui n’étaient pas qualifiés, tous les clubs historiques de la Coupe d’Europe sont au rendez-vous. Tour d’horizon des forces en présence.

★ ★ ★ Leinster, Toulouse, Leicester

Le Leinster, c’est 70 % de l’équipe d’Irlande qui vient de remporter 12 de ses 13 derniers matchs, accrochant au passage le scalp des All Blacks en novembre (29-20) et ne cédant que face aux futurs chelemards bleus, d’un rien, à Paris en février (30-24). À l’échelle du club, même topo : les Dublinois enchaînent les victoires en championnat (douze sur quinze) et ont écrasé la phase de poule de Champions Cup (trois victoires, trente essais inscrits et une seule défaite, sur tapis vert). Les grandissimes favoris ? Bien sûr.

Pour leur barrer la route, Leicester est cette saison sur une dynamique similaire : facile leader du championnat anglais (17 victoires en 20 matchs), les hommes des Midlands impressionnent aussi en Coupe d’Europe. Toulouse, enfin, est sur une trajectoire plus sinueuse cette année. Les hommes d’Ugo Mola auront déjà fort à faire face à l’Ulster. Mais leur qualité de tenant du titre et le retour des (nombreux) internationaux chelemards les maintient au rang de favoris.

★ ★  Ulster, Racing 92, Munster, Bordeaux-Bègles, La Rochelle

Du beau monde dans le groupe des poursuivants. Le Racing 92 est sorti premier de la phase de poule et a fait de la Coupe d’Europe une priorité de sa saison. Les Irlandais du Munster et de l’Ulster ont également impressionné en phase régulière. L’UBB et La Rochelle, qui s’affrontent, étaient proches du Graal l’an dernier et poursuivent leur parcours dans les hautes sphères du Top 14. À suivre.

★ Clermont, Sale, Exeter, Harlequins, Montpellier

Sur le papier, un sacre serait pour eux un petit exploit. Clermont et Exeter, au regard de leur parcours depuis dix-huit mois, rétrogradent sur l’échiquier européen. Sale et les Harlequins auront également le statut d’outsider. Montpellier, qui caracole en tête du Top 14, semble effectivement donner la priorité au Brennus, après lequel il court toujours.

Paris, Connacht, Bristol

Dire que soulever le trophée est un rêve très hypothétique n’a rien d’abusif. Largués dans leur championnat respectif, le Stade français, Bristol et le Connacht semblent également loin du compte en Coupe d’Europe. Petite nuance pour les Anglais, dont la qualité intrinsèque de l’effectif peut laisser croire à un exploit. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?