Pro D2 - Yoann Laousse-Azpiazu, le guide du Stade Montois

  • Auteur d’un essai face à Béziers et véritablement précieux dans la gestion du jeu des Montois, Yoann Laousse Azpiazu fait partie des belles surprises de cette fin de saison.
    Auteur d’un essai face à Béziers et véritablement précieux dans la gestion du jeu des Montois, Yoann Laousse Azpiazu fait partie des belles surprises de cette fin de saison. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après la blessure de Du Plessis, Mont-de-Marsan a trouvé la solution idéale avec le repositionnement de Laousse-Azpiazu. Le Stade Montois s’en réjouit. Avec encore une victoire bonifiée.

Encore une victoire assortie d’un bonus offensif, le 13e de la saison, Mont-de-Marsan ne faiblit pas. Et pourtant ! Le staff n’est pas ressorti entièrement satisfait de ce rendez-vous, face à une formation qui abattait ses dernières cartes en vue de la qualification. « Bien sûr, je suis content, admet Stéphane Prosper, je vois le verre à moitié plein. Mais on a manqué de précision dans beaucoup de secteurs. On se doit d’être exigeant. Je suis déçu car les objectifs de jeu n’ont pas été remplis. Ces derniers matchs sont faits pour préparer les deux derniers ».

Dans le registre des satisfactions, car il faut se montrer bien pointilleux pour ne pas en voir, le positionnement de Yoann Laousse-Azpiazu à l’ouverture en est une. Et pas des moindres. La blessure du titulaire indiscutable à ce poste, Willie Du Plessis, a provoqué bien des agitations dans les têtes montoises et la quête d’un joker, bien des tourments. Sollicitations de prêt dans tous les clubs de Top 14 et ProD2, pistes étrangères finalement trop compliquées en raison des délais de visas, la solution était en fait en interne. La pépite se cachait sous le maillot floqué du numéro 15.

De 10 à 15 avec une facilité presque déconcertante

L’arrière montois a disputé son quatrième match en 10 face à Béziers… quatre succès à la clé avec toujours le même bonheur. Distribution du jeu impeccable, prises d’initiatives payantes, comme sur l’essai de Pierre Sayerce avec feinte de passe et mise dans l’intervalle de l’ailier. Coups de pied tactiques, passes au pied millimétrées, les inspirations ont toujours été bonnes pour celui qui, jusque-là, n’avait disputé que quelques matchs à l’ouverture. Lors de ses débuts à Dax et la saison dernière, en dépannage, avec les jaune et noir. « Les repères reviennent vite, exprime l’intéressé. C’est un rôle qui ressemble à celui d’arrière dans les systèmes de jeu. Si je préfère jouer arrière, ça me change un peu. Ça me donne de la fraîcheur, on dirige davantage le jeu. Ça incombe aussi un peu plus de responsabilités, j’aime bien. Je tente des petites choses comme je le ressens, avec l’instinct, parce que je suis un joueur d’instinct. Je ne vais pas me brider parce que j’occupe ce poste-là. J’essaie de faire parler mon expérience. Mais je suis dans de bonnes conditions avec une équipe qui domine devant. C’est toujours plus simple ».

Stratégie payante

En fait, les Montois ont imaginé une adaptation optimale dans l’utilisation de leur stratège. Il est placé en 10 offensivement et en 15 dans les tâches défensives. « On utilise le meilleur du joueur dans les diverses situations, explique Stéphane Prosper. Il prend confiance. Il a encore un réglage de profondeur à trouver mais Rémi (Talès) va être capable d’ajuster cela ». Le problème de l’ouverture a donc été réglé en interne. Ce qui présente bien des avantages. « C’est important de s’adapter ainsi, continue l’entraîneur. On bosse ensemble depuis le 1er juillet. D’aller chercher une pièce rapportée aurait été embêtant. Je trouve cela très bien ». Voilà donc Yaonn Laousse-Azpiazu « condamné » à jouer à l’ouverture jusqu’au bout. La sentence sera pour l’adversaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?