La répartition des bénéfices de la Coupe du monde 2023 déjà organisée

  • Le rugby amateur bénéficiera lui aussi des effets de la Coupe du monde. Au-delà du nombre de licenciés attendus à la hausse, il s’agit aussi de retombées économiques prévues pour tout le rugby français.
    Le rugby amateur bénéficiera lui aussi des effets de la Coupe du monde. Au-delà du nombre de licenciés attendus à la hausse, il s’agit aussi de retombées économiques prévues pour tout le rugby français. World Rugby - Charlie Crowhurst - World Rugby
Publié le

Le Mondial 2023 devrait sans aucun doute générer des bénéfices. Ces revenus seront par la suite investis pour que le rugby rayonne sur tous les fronts et dans tout le pays.

Que les plus pessimistes se rassurent, la Coupe du monde de rugby 2023 ne durera pas seulement un mois et demi. Le projet des organisateurs est de faire de cet évènement une fête mais aussi une base pour réaliser ou soutenir des projets sur le long terme. Le Mondial du ballon ovale est vu par certains comme l’un des cinq plus gros événements sportifs de la planète. Une importance qui attire forcément du monde. Des centaines de milliers de personnes qui, dans un an et demi, déferleront dans l’Hexagone pour soutenir leur sélection, ou simplement admirer le spectacle. «L’obtention de la Coupe du monde en France donne à notre pays l’opportunité de faire rayonner le rugby français internationalement et nationalement, explique Claude Atcher, directeur général de France 2023. L’objectif est d’offrir des retombées de développement de la pratique rugbystique sur tout notre territoire. On évoque souvent l’héritage des jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024, celui du Mondial est également un sujet important.»

600 000 visiteurs étrangers attendus

Comme évoqué ci-dessus, cette compétition déchaîne les passions. La dernière édition, qui s’est déroulée au Japon, fut une franche réussite. Autant par la passion démontrée par les Japonais autour du Mondial, mais également par les supporters étrangers, venus donner de la voix dans les tribunes. En France, aucune raison que cet engouement ne diminue ou change, bien au contraire. Durant l’événement, pas moins de 600 000 visiteurs étrangers sont attendus dans l’Hexagone. Un nombre important puisque cela signifierait qu’ils seront 100 000 de plus qu’en 2007 (date de la dernière Coupe du monde en France). Autre moyen de comparaison, le Mondial 2015, qui s’est déroulé en Angleterre et au pays de Galles. Pour cette occasion, 400 000 supporters étrangers s’étaient déplacés. Vous l’aurez compris, les statistiques devraient être revues à la hausse pour cette Coupe du monde 2023, qui voit tout en grand, voire très grand.

Le rugby amateur devrait en profiter

Qui dit supporters étrangers dans les rues françaises, dit forcément dépenses et donc revenus pour la France. Selon une étude, commandée par la FFR et publiée il y a plusieurs mois, les supporters présents pour l’occasion devraient dépenser entre 720 et 916 millions d’euros en transports, hébergement et restauration. Toujours selon cette même étude, le Mondial pourrait générer un impact global de l’ordre de 1,9 à 2,4 milliards d’euros ! Dans ces chiffres astronomiques, rentrent par exemple les 17 000 emplois qui devraient être soutenus ou créés grâce à l’évènement. Le rugby amateur ne devrait pas être oublié dans la répartition de ces bénéfices. 68 millions d’euros sont prévus pour le soutenir. Cet argent servira notamment pour la création ou rénovation de terrains, ou à la construction de nouvelles infrastructures. En parallèle, l’État devrait également tirer son épingle du jeu puisqu’il pourrait encaisser jusqu’à 119 millions d’euros de taxes additionnelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?