Pro D2 - Grenoble pousse Bourg-en-Bresse en Nationale

  • Les Isérois ont fait craquer les Bressans au bout d'une partie très intense.
    Les Isérois ont fait craquer les Bressans au bout d'une partie très intense. Icon Sport
Publié le

Les Isérois ont fait craquer les Bressans au bout d'une partie très intense. Le FC Grenoble finit sur une bonne note tandis que l'USB redescend à l'échelon inférieur. 

Bourg-en-Bresse débarquait au stade des Alpes pour jouer sa survie en Pro D2. Mais après une saison de "galère", Grenoble voulait finir sur une bonne note. Et c’est chose faite avec une victoire 42-17, permettant ainsi de faire basculer le bilan du FCG à domicile dans le légèrement positif (8 victoires, 7 défaites).

Dès l’entame, les Isérois mettent une grande intensité dans cette partie. Ils défendent avec hargne et virulence et sont tranchants en attaque. Autour de l’intenable Manu, ils se créent des brèches dans la défense violette qui colmate comme elle peut. Notamment grâce à quelques grattages salvateurs de Benoît ou Lyons.

Mais à force d’être sur le fil, les Bressans finissent par craquer. Comme un symbole, Ange Capuozzo inscrit le premier essai du match pour sa dernière dans son jardin. Les Grenoblois ont beaucoup de choses à se faire pardonner sur leur saison et cela se sent sur cette première période (13-3).

Bourg réagit puis craque

Mais au retour des vestiaires, le Bressan Christiaan Erasmus profite d’une glissade de Capuozzo pour mettre son équipe sur orbite. Une charge d’Hingano plus loin, l’action rebondit vers l’aile droite et Méliande se joue des derniers Isérois. Pour l’essai de l’espoir côté bressan. Les Burgiens s’appuient sur leur mêlée pour obtenir une pénalité et revenir jouer dans le camp adverse. Puis, soudés, ils filent jusqu’à l’en-but pour un essai de Jullien sur groupé pénétrant (16-17, 61e).

Mais l’effort burgien est vain. Après ce temps fort bressan, les Isérois reprennent la main grâce à des réalisations du puissant Halaifonua (68e) puis Qadiri (71e) après un mouvement collectif. Les Burgiens craquent et les Grenoblois peuvent dérouler avec deux ultimes essais de Qadiri (79e et 80e). Et font respecter la logique sur cette rencontre.

Malgré un énorme cœur sur cette fin de saison, les Violets butent sur la dernière marche. Comme il y a trois saisons, ils voient à nouveau la porte de la Pro D2 leur claquer au nez. C’est la quatrième redescente directe des Burgiens vers l’échelon inférieur après une montée en Pro D2. À nouveau, il leur faudra reconstruire.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Julien VEYRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?