Nationale 2 : déjà deux refus, Anglet en profite

  • Les Castelsarrasinois ont refusé d'accéder en Nationale 2, la faute à des contraintes de formation. Les Castelsarrasinois ont refusé d'accéder en Nationale 2, la faute à des contraintes de formation.
    Les Castelsarrasinois ont refusé d'accéder en Nationale 2, la faute à des contraintes de formation. - Photo Michel Delsol
Publié le

Alors qu’elle va voir le jour dans un peu plus de deux mois, la Nationale 2 doit d’abord connaître les vingt-quatre équipes qui la composeront. SI sur le terrain, tout a été acté, en coulisses c’est un peu plus compliqué.

Parfois, les belles histoires prennent rapidement fin. Certaines à cause d’aléas et d’imprévus, d’autres subissent le poids de la raison et de la sagesse. C’est le cas pour Saint-Sulpice-sur-Lèze. Le club haut-garonnais avait gagné son billet pour la prochaine quatrième division grâce à sa victoire en barrage face à Issoire. Sauf que les Saint-Sulpiciens ont refusé la promotion, ce qui a poussé la Fédération française a repêché Castelsarrasin.

Problème, les Tarn-et-Garonnais ont également refusé. « Ce qui nous a le plus bloqués, ce sont les contraintes au niveau de la formation, avoue Philippe Bertrand, le président castelsarrasinois. Cette saison, les joueurs de moins de 24 ans pouvaient évoluer dans le championnat espoirs. Si nous montions, la barrière baissait jusqu’à 23 ans puis 22 ans dans deux saisons. Nous n’avons pas assez de ressources dans notre formation pour assumer cela."

Bien évidemment, l’aspect financier compte également : « Nous avons un effectif pour rivaliser sur une rencontre, mais pas sur une saison entière. Il est impossible pour nous d’effectuer un recrutement digne de ce nom pour tenter d’exister en Nationale 2, et c’est le cas de beaucoup d’autres équipes. »

Anglet se faufile

Si Saint-Sulpice-sur-Lèze et Castelsarrasin ont dit non, ce n’est pas le cas pour Anglet. Les Basques, initialement pas qualifiés pour la phase finale de Fédérale 1, ont retrouvé le sourire. Étant juste après le CAC dans la liste des possibles repêchés, ils ont annoncé leur promotion pour la Nationale 2 sur leurs réseaux sociaux après avoir été contactés par la FFR. Patrick Buisson, vice-président de la Fédération, n’est pas surpris par cette sorte de jeu des chaises musicales : « Ce sont des choses qui arrivent chaque intersaison. La création de la Nationale 2 n’accélère pas ce phénomène. Pour l’instant, nous n’avons reçu que le refus de Saint-Sulpice-sur-Lèze, puisque pour Castelsarrasin, c’était un premier repêchage. Je ne pense pas qu’il y en aura beaucoup plus.  Une chose est certaine, les 24 équipes qui disputeront la Nationale 2 seront toutes connues au maximum le 13 juin prochain. Les clubs ont jusqu’à vingt-et-un jours avant l’assemblée générale pour donner leur réponse, que ce soit un refus ou une acceptation.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?