Clermont enfin soigné ?

  • Morgan Parra (Clermont).
    Morgan Parra (Clermont). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Privés de phases finales européennes, les Clermontois ont rechargé les batteries avant un déplacement vital pour les barrages, à Biarritz.

Ils auraient évidemment préféré batailler face au Leinster. Au lieu d’un quart de finale de Champions Cup brûlant à Dublin, les Jaunards ont gravi le Puy-de-Dôme pour se régénérer. Cohésion, solidarité, repos, cette mise au vert entre les volcans doit permettre à l’ASM d’enfin entrer en éruption. Le staff auvergnat n’a jamais pu disposer du plein potentiel de son équipe cette saison, minée par la cascade de blessures, notamment derrière. "On savait qu’on ne disposait pas d’un effectif très riche et on espérait passer entre les gouttes… Ce qui n’a pas été le cas." Ces deux semaines de repos forcé ont au moins permis de panser les plaies.

"On est sur la corde raide depuis le début de saison, on ne s’est jamais trop arrêtés. L’objectif était surtout de travailler les automatismes et d’accentuer sur le physique. On a récupéré quelques blessés, même s’il en reste énormément. Aujourd’hui, seuls Damian Penaud et Fritz Lee seront de retour face à Biarritz", souligne Xavier Sadourny.

Un "16e de finale" à Biarritz

En terre basque, les hommes de Jono Gibbes n’avancent pas la fleur au fusil. L’ASM ne peut se le permettre. Avec seulement une victoire à l’extérieur cette saison, Clermont a "le devoir de réaliser un match plein" pour la dernière joute des Biarrots à Aguiléra cette saison. "C’est un match piège quand on ne s’y attend pas. On sait que sur leur dernier match à domicile, ils étaient dans le coup jusqu’à la 60e minute, donc au niveau de l’investissement on est prévenu. On n’a pas le droit au faux pas, tout le monde est prévenu", ajoute l’entraîneur de l’attaque jaune et bleue. C’est un véritable 16e de finale qui se dresse face aux Auvergnats.

Car si la route vers la 6e place n’est pas encore barrée, elle reste fortement accidentée. L’équation ou simple : deux victoires et des chutes à l’avant pour espérer ferrailler le week-end du 10 juin en barrage, ou basculer plus vite dans une nouvelle ère.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?