Issoire en quête d’un nouvel exploit

  • Équipe surprise de la phase finale d’espoirs fédéraux, Issoire se met à rêver d’une finale. Pour cela il faudra écarter le Toac-Toec. Photo Marc Boisson
    Équipe surprise de la phase finale d’espoirs fédéraux, Issoire se met à rêver d’une finale. Pour cela il faudra écarter le Toac-Toec. Photo Marc Boisson
Publié le

Toulouse TTFCT - Issoire / Équipe surprise de ces demies après avoir fait tomber plusieurs grosses têtes, Issoire a bien l’intention de continuer sur sa lancée. Ce sont les Toulousains du Toac-Toec qui auront comme ambition de stopper la belle histoire.

Imaginez un peu. Le 10 avril dernier, la phase régulière se termine et Issoire se place à la quatrième place de la poule 2. Si la qualification pour la barrages est une excellente nouvelle, les chances de voir les Issoiriens aller loin dans la compétition sont assez maigres, et pourtant. Face à Céret, a débuté une aventure exceptionnelle pour les Auvergnats. Une victoire face aux Cérétans pour, tout d’abord, rallier les huitièmes de finale. Se dresse ensuite face à eux le leader de la poule 3, Nîmes qui fera les frais de la fougue mauve et noire. L’étape suivante mettait Issoire aux prises avec Pamiers. Le vainqueur de ce duel se décidera aux tirs-au-but, et vous l’aurez compris, le groupe auvergnat encore su tirer son épingle du jeu. Avec ce parcours aussi imprévisible que remarquable, voilà que c’est la demi-finale face aux Toulousains du Toac-Toec qui se profile désormais.

"Nous sommes clairement pris entre deux pensées, explique Stéphane Bony, le manager. D’un côté, on se dit que ce n’est que du bonus et que chaque rencontre est l’occasion de se faire plaisir. Mais de l’autre, on est conscients que l’on est dans le dernier carré, donc on ne peut pas s’en contenter d’une certaine manière." Ce n’est peut-être qu’une anecdote, mais c’est un simple discours à l’époque de Noël qui a fait la différence : "Je leur avais simplement dit que nous avions un effectif qui pouvait perdre contre une équipe plus faible sur le papier, mais également gagner contre une beaucoup plus forte. Et c’est ce que l’on a démontré."

"L’étiquette de l’outsider est notre moteur"

Depuis le début de la phase finale, jamais Issoire n’a été considéré comme favori, ce qui n’a empêché en rien les résultats dits "surprises". Le manager auvergnat sait où ses joueurs vont chercher une motivation supplémentaire : "L’étiquette de l’outsider est notre moteur. Avant chaque rencontre, on entend que l’équipe d’en face est meilleure que nous, cela nous rend plus forts. La motivation est décuplée, cela fait la différence." En huitième de finale, c’est le leader de la poule 3 qui a été sorti, en quart, c’est le troisième puis ce dimanche c’est le deuxième qui fera face aux Issoiriens. Un détail qui n’en est peut-être pas un. "Nîmes et Pamiers s’appuyaient énormément sur leur huit de devant, le Toac-Toec c’est pareil avec un peu plus de vitesse derrière. Il faudra continuer sur notre lancée." L’aventure va-t-elle se poursuivre pour les Mauve et Noir ? Réponse ce dimanche après-midi.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
VF.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?