L’Étoile de la semaine : Lovobalavu, le centre éternel

  • L’Étoile de la semaine : Lovobalavu, le centre éternel
    L’Étoile de la semaine : Lovobalavu, le centre éternel Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Auteur d'une grande perfromance face à Colomiers lors du match de barrage, Gabiriele Lovobalavu a été omniprésent aussi bien offensivement que défensivement. À 36 ans, le centre d'Oyonnax a marqué les esprits pour un plaquage appuyé dans les dernières minutes de jeu et s'est servi de son expérience pour mener ses coéquipiers vers le succès.

Au final, l’essai qui aurait pu permettre Oyonnax de tuer le suspense sans attendre les ultimes minutes a été refusé après arbitrage vidéo, mais le placage appuyé de Gabiriele Lovobalavu, prétexte à la récupération du ballon aux 30 mètres oyonnaxien et au lancement de l’offensive conclue dans l’en-but columerin, n’est pas passé inaperçu. Il ne fut que l’un des faits d’armes du centre oyonnaxien omniprésent en attaque pour ouvrir des brèches en misant sur sa puissance à l’impact, intraitable en défense pour tuer dans l’œuf la moindre des tentatives columérines.


À 36 ans, l’ancien équipier de Joe El Abd sous le maillot toulonnais était sans doute plus que motivé à l’idée de retrouver en demi-finale cette équipe de Bayonne dont il porta les couleurs de 2012 à 2017 avant de passer deux saisons aux Wasps puis d’intégrer les rangs des Oyomen en 2019. À son indéniable expérience, le centre fidjien ajoute la valeur de l’exemple, comme il l’a encore fait lors du match de barrage contre Colomiers en emmenant dans son sillage toute la ligne de trois-quarts du Haut-Bugey. Face à Colomiers, Gabiriele Lovobalavu disputait son dix-huitième match d’une saison au cours de laquelle il a déjà inscrit cinq essais. Il sera un atout face à son ancien club ce prochain dimanche.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?