Le Stade toulousain fonce en finale d'Elite 1

  • Le Stade toulousain fonce en finale d'Elite 1
    Le Stade toulousain fonce en finale d'Elite 1 MAXPPP - Salvat Philippe
Publié le

La logique a été respectée sur la pelouse du stade Maurice-Boyau à Dax. Le Stade toulousain file en finale après sa victoire 31-12 face au Stade Bordelais.

Dans une ambiance très festive, les Lionnes auront résisté une mi-temps face à des Toulousaines très précises en deuxième mi-temps. Dès le coup d’envoi, les Bordelaises concluent une première possession de trois minutes par une pénalité en face des perches (0-3). Après un premier quart d’heure équilibré, les Toulousaines trouvent la faille grâce à un ballon porté rondement mené (5-3).

La puissance physique des Haut-Garonnaises fait craquer la défense adverse pour la deuxième fois en cinq minutes grâce à un essai de Roxanne Bilon (12-3). « À chaque fois qu’elles sont venues dans notre camp, elles ont marqué des essais sur un jeu qui n’est pas très ambitieux : des mauls et des pick and go. Ça ne fait pas rêver, mais c’est ce qui gagne aujourd’hui », soufflait le manager bordelais Florent Torregaray.

Poussées par leurs supporters, les Bordelaises ne tardent pas à réagir. Elles inscrivent deux pénalités face à des Toulousaines indisciplinées (12-9). La fin de la première période est brouillonne et gâchée par des erreurs techniques. À l’image des dernières minutes, la mi-temps est sifflée sur un en-avant.

Seconde période à sens unique

Au retour des citrons, les Toulousaines sont déchaînées. Les coéquipières de Laure Sansus mettent en place leur jeu et font preuve de beaucoup de pragmatisme. La numéro neuf internationale conclut le bon travail de son pack et inscrit un troisième essai (19-9). Les Girondines tentent de réagir mais sont bousculées par la puissance des joueuses du Stade. Léa Murie enfonce les Girondines en concluant une superbe attaque de la ligne arrière (26-12). Céline Ferer, d’un essai en force, parachève le travail face à des Bordelaises impuissantes (31-12).

Une deuxième mi-temps au goût d’Olivier Marin, manager toulousain : « On a fait une superbe entame de deuxième mi-temps où on ne les a pas laissées respirer. À partir de là on a pu dérouler notre rugby pour jouer plus sereinement.  Les Toulousaines affronteront donc Blagnac à Grenoble le samedi 4 juin pour tenter de décrocher leur premier titre dans l’élite du rugby féminin.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Iker LAGRENADE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?