Top 14 - Clermont : Morgan Parra et Camille Lopez ne méritaient pas moins

  • Pour leur dernier match à la charnière de l’ASM, Morgan Parra et Camille Lopez ont porté les Auvergnats vers la victoire.
    Pour leur dernier match à la charnière de l’ASM, Morgan Parra et Camille Lopez ont porté les Auvergnats vers la victoire. Photo Vincent Duvivier
Publié le

L’ASMCA a dignement fêté ses partants et a validé sa participation à la prochaine Champions Cup. Côté montpelliérain, l’essentiel est assuré aussi...

Au terme d’une saison plus riche en regrets qu’en bonheurs, l’ASMCA a fini par assurer l’essentiel. En s’adjugeant un succès de prestige face à l’ancien leader du championnat, ce dimanche soir, elle a validé sa qualification pour la prochaine Champions Cup et a offert une sortie digne à Camille Lopez et Morgan Parra.

C’était une question d’honneur, dans les deux cas. Le public auvergnat, resté fidèle malgré les déconvenues, n’en attendait pas moins de la part de ses favoris. Le miracle d’un top 6, lui, était trop improbable pour paraître crédible. Il aurait fallu pour cela que Biarritz terrasse Toulouse à Ernest-Wallon, imaginez donc… À Marcel-Michelin, pour la dernière représentation de la saison, Sébastien Vahaamahina et ses partenaires ont sauvé ce qui pouvait encore l’être en faisant montre d’une belle détermination.

Ému à son entrée sur le terrain, Morgan Parra a rapidement recouvré ses esprits pour poser son empreinte sur la partie avec la justesse tactique que la France du rugby lui connaît. Le premier essai de Giorgi Beria (8e) venait concrétiser cette entame tonitruante et laisser entrevoir de jolis au revoir. La promesse a été tenue, non sans des sauts de concentrations à répétition et une adversité tenace. Comment aurait-il pu en être autrement face à des Héraultais venus avec la ferme intention de décrocher leur qualification directe en demie ?

Meilleur bilan à domicile

Les hommes de Jono Gibbes ont défendu leur ligne avec une hargne remarquable, ne concédant que trois points à la mi-temps à leurs visiteurs. Comme l’ont prouvé des séquences défensives au long cours ou l’interception salvatrice de Camille Lopez (45e), cette ASM-là, maladroite mais accrocheuse en diable, avait un supplément d’âme. En plus d’un savoir-faire éprouvé à domicile, à l’image de cet essai en première main de Jean-Pascal Barraque (52e), symbole d’un second acte de meilleure facture.

Avec les quatre points de ce dernier succès, les Auvergnats terminent même la saison avec le meilleur bilan comptable à la maison : leurs 54 points (douze victoires pour une défaite) empochés à Marcel-Michelin sont autant une consolation qu’une frustration. Il conviendra de se pencher, au cours de l’été, sur les raisons de cette schizophrénie entre le visage affiché en Auvergne et le comportement loin des bases. En attendant de se pencher sur le bilan de cet exercice peu flatteur, le peuple jaunard a pu honorer joyeusement ses seigneurs, Camille Lopez et Morgan Parra, avec des ovations qui marqueront sans doute pour toujours les deux partants, buteurs du soir.

Pour Montpellier, cette défaite sera vite oubliée. Si elle les prive d’une symbolique première place, les troupes de « PSA » n’en sont pas moins directement qualifiées pour Nice. Finalement, ce dimanche soir, à Clermont, tout le monde était à peu près content.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?