Pro D2 - Après la défaite en barrage d'accession, les Montois déçus mais fiers

  • Les Montois évolueront encore en Pro D2 la saison prochaine.
    Les Montois évolueront encore en Pro D2 la saison prochaine. Icon Sport
Publié le

Encore une défaite à quarante points, diront certains, après celle encaissée en finale. Deux défaites face à deux armadas taillées pour le Top 14, rien de plus logique pourtant. Malgré une fin de saison cruelle, les Montois n’ont pas à être abattus. Ils ont donné une bien belle image de leur club, de leur rugby et de leur public qui a éteint pendant plus de cinquante minutes les bouillants supporters usapistes.

Mais voilà, il n’y avait plus suffisamment d’essence dans le moteur pour résister jusqu’au bout à la puissance, la vitesse et le banc XXL des Catalans. Stéphane Prosper le reconnaissait sans détour après la rencontre même s’il regrettait l’ampleur de la défaite qui ne reflète pas vraiment les cinquante premières minutes.

« Ce qu’il faut retenir c’est qu’on a relevé la tête, qu’on a montré notre vrai visage, notre ambition de produire du jeu. Je pense qu’on les a fait douter au moins jusqu’à la mi-temps et c’est dommage que nous ne concrétisions pas deux occasions très nettes car cela nous aurait peut-être permis d’être dans la bataille un peu plus longtemps. Malgré cette satisfaction de ne pas avoir lâché, il faut rester lucide. Perpignan était au-dessus de nous, nous a mis sous pression, notamment quand nous avons baissé de pied physiquement. Mais je suis fier de la détermination, de l’envie du groupe. C’est un bon signe pour bien redémarrer la saison prochaine. »

Des signes positifs

Ce dont pourront se satisfaire aussi joueurs et staff, ce sont les preuves d’amour données par leur public. Même lors des succès des années passées en finale d’accession, jamais le public montois n’avait poussé ainsi son équipe. « C’est dommage de terminer sur ces deux défaites, mais ça laisse entrevoir des possibilités pour l’an prochain. Pour ma part, c’est une des saisons où j’ai pris le plus de plaisir à coacher, à partager avec ces mecs. Et je vois bien que les supporters ne nous en veulent pas. J’espère que cette communion continuera. À nous de bien redémarrer pour entretenir cette flamme », rajoutait l’ancien demi d’ouverture.

Restait à donner le mot de la fin au capitaine Willie Du Plessis, encore une fois parfait dans son rôle : « Nous avons un groupe jeune et je crois que ces deux derniers matchs vont nous apprendre beaucoup pour l’an prochain. Aujourd’hui, face à une équipe qui a fait une très belle saison en Top 14, qui tape fort et qui est très agressive, nous avons rivalisé. Pendant une mi-temps au moins, nous avons montré que nous sommes une vraie équipe qui jouera peut-être un jour à ce niveau. C’est positif pour l’avenir. Et puis je constate aussi que nous avons créé beaucoup d’émotions autour de nous et du club cette année, et cela me rend très fier. »

Il ne reste plus qu’à attendre avec impatience le prochain exercice pour savoir s’il peut confirmer le beau visage montré cette année.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?