Barbarians : en 8, Yoan Tanga prend la main

  • Yoan Tanga sera titulaire en troisième ligne avec les Baa-Baas.
    Yoan Tanga sera titulaire en troisième ligne avec les Baa-Baas. Icon Sport
Publié le , mis à jour

La défection de Jordan Joseph a remis certaines prévisions estivales en question, au poste de numéro 8. Dimanche, avec les Baa-Baas, Tanga aura donc sa chance…

À l’origine, le plan du staff était le suivant : Jordan Joseph, qui a tant brillé sous le maillot de la Section paloise et impressionné l’encadrement tricolore lors des entraînements auxquels il a participé cet hiver à Marcoussis, aurait dû fouler la pelouse de Twickenham ce week-end et, idéalement, enchaîner sur la tournée au Japon.

Las, le colosse récemment prêté par les dirigeants franciliens au club béarnais s’est blessé aux adducteurs et, selon nos informations, une pubalgie est aujourd’hui suspectée par les médecins de la Section paloise. Ainsi, l’ancien champion du monde des moins de 20 ans passera l’été en Béarn et au poste de numéro 8, Fabien Galthié et ses adjoints perdent là une chance en or de superviser Jordan Joseph en conditions réelles et face à une opposition pour le moins solide.

Dès lors, quelles sont les autres pistes explorées par les coachs tricolores, afin d’enfiler les bottes de sept lieues abandonnées cet été par Grégory Alldritt et Anthony Jelonch ? Au fil du dernier Tournoi des 6 Nations, Yoan Tanga, le meilleur avant du Racing cette saison, avait participé à plusieurs entraînements des Bleus à Marcoussis et plutôt collé aux attentes de ses coachs, lesquels manquent de ce profil de joueur à la fois puissant et suffisamment « court sur pattes » pour gratter des ballons au sol. « S’ils m’ont appelé à Marcoussis, nous disait récemment Tanga, c’est qu’ils doivent estimer que je ne suis pas si loin que ça des autres troisièmes ligne. » Et à ce titre, c’est lui qui devrait donc démarrer en numéro 8, ce week-end.

Macalou, cette promesse jusqu’ici non tenue

Mais en vue de la tournée japonaise, il existe une autre piste que celle menant à Yoan Tanga. Alors ? Cet été, le staff tricolore souhaiterait ainsi relancer au plus haut niveau Sekou Macalou, absent des débats lors du dernier Tournoi des 6 Nations. La dernière sélection du soldat rose remonte ainsi à la tournée de novembre et une titularisation face à la Géorgie, au Matmut Atlantique de Bordeaux.

Cet après-midi-là, contre une opposition moins effrayante que celle qui suivit (les All Blacks au Stade de France), le spectaculaire Macalou sembla incontestablement timide balle en mains, franchissant peu le rideau des Lelos et rendant une copie finalement décevante. Pourquoi se liquéfie-t-il lorsqu’il est titularisé en équipe de France ? Est-il un pur finisseur, comme l’entendent certains de ses détracteurs ? Il aura en tout cas l’occasion de prouver le contraire, au fil de cette parenthèse asiatique...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?