Transferts - Bordeaux-Bègles : Saili, le staff, Woki... Les chantiers de Laurent Marti

  • Francis Saili pourrait remplacer Federico Mori au sein de la ligne des trois-quarts bordelais.
    Francis Saili pourrait remplacer Federico Mori au sein de la ligne des trois-quarts bordelais. Icon Sport
Publié le

Si sa saison est sportivement finie, l’UBB doit encore régler quelques dossiers avant les vacances, dont celui de la venue ou non de Francis Saili. En toile de fond, le devenir des actuels entraîneurs et le cas de Cameron Woki seront aussi au cœur des préoccupations.

Depuis samedi soir et sa défaite logique contre Montpellier, en demi-finale du Top 14, Bordeaux-Bègles est en vacances. Mais les dirigeants ont encore quelques dossiers à boucler. Parmi les sujets urgents, ils devront rapidement trancher le cas Francis Saili (31 ans). Comme évoqué dans ces colonnes, le profil du centre néo-zélandais intéresse l’UBB.

Mais l’arrivée du futur ex-Biarrot est conditionnée à plusieurs facteurs. Il faudra trouver un accord avec le BOPB pour libérer le joueur de ses deux ans de contrat restantes : le club bordelais envisage d’intégrer un de ses éléments dans la transaction (Federico Mori ?) afin de faire baisser l’indemnité financière. La venue de Saili pourrait ainsi amener l’UBB à se séparer d’un de ses trois-quarts. Autant d’éléments à prendre en compte dans la réflexion.

Des adjoints en fin de contrat

L’autre dossier d’actualité, du côté de Moga, concerne l’encadrement. Au coup de sifflet final de la défaite face à Montpellier, samedi soir, Christophe Urios a confirmé qu’il serait bel et bien présent à la reprise de l’entraînement. « Bien sûr, je resterai à Bordeaux au moins l’année prochaine », a indiqué le champion de France 2018. Qui de son futur à moyen terme ? Si, sur le papier, son contrat court jusqu’en 2025, son avenir dépendra aussi de la capacité du club à retrouver de la sérénité en interne après les remous de cette fin de saison.

En parallèle, les négociations concernant les adjoints du manager - Frédéric Charrier, Julien Laïrle, Heini Adams et Jean-Baptiste Poux, engagés jusqu’en juin 2023 - n’ont pas abouti et auraient, compte tenu des circonstances, été dernièrement mises entre parenthèses. Dans tous les cas, le devenir de ces techniciens sera un des dossiers clés de l’année. Pour rappel, l’UBB recevra cet été le renfort de Christophe Laussucq dans un rôle transversal.

Du côté des joueurs, le devenir de Cameron Woki (23 ans, 19 sélections), qui va entrer dans la dernière année de son contrat, sera un des feuilletons des semaines et mois à venir. Alors que la direction a entamé de longue date des négociations, la tendance serait à un départ pour le troisième ligne qui ne manque pas de prétendants, notamment du côté de la capitale.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?