Fédérale 3 - Ger Séron Bédeille : Lacaze et Dumont, pieds d’or

  • Vincent Dumont, au centre de l’image, a contribué à la victoire des Béarnais grâce à sa fiabilité face aux perches.
    Vincent Dumont, au centre de l’image, a contribué à la victoire des Béarnais grâce à sa fiabilité face aux perches. Photo Fabrice Aygalenq
Publié le

L’Usep peut féliciter Vincent Dumont et Baptiste Lacaze. L’arrière n’a manqué aucun but alors que l’ouvreur s’est élevé en fin de match pour arracher la victoire aux Catalans.

Le contraste est saisissant. Le malheureux Rémi Duret conclut sa finale à 5/9 au pied alors que Vincent Dumont est porté en triomphe avec 20 points à 7/7 face aux perches. « C’est dommage, ces points laissés en route en première mi-temps. Ils nous coûtent cher », regrette un supporter catalan. En face, l’arrière béarnais a récité une partition parfaite. Serein pour garder le fond de terrain de son équipe, il a validé toutes les bonnes séquences de Ger-Séron-Bédeille.

À gauche, à droite, de près, de loin, Vincent Dumont a sanctionné chaque faute catalane dans leur moitié de terrain. Malmenés en première mi-temps, les siens menaient malgré tout 9-6 au retour des vestiaires grâce au pied de Dumont. « Ce n’est pas nouveau. C’est notre buteur fétiche depuis plusieurs saisons. À 18 ans déjà il était en seniors avec nous en Fédérale 2. Cette saison il est notre principal pourvoyeur de points. Et encore aujourd’hui il a été incroyable. On le remercie… Il nous a sortis de tellement de situations compliquées cette saison !  », raconte Grégory Lacrouts, demi de mêlée de l’Usep.

Lacaze, deux minutes au paradis

Avec un arrière en état de grâce, les nouveaux champions ont également pu compter sur Baptiste Lacaze. L’ouvreur casqué s’est chargé de distribuer le jeu toute la partie avant de sortir de la boîte à la 70e minute. Après une nouvelle démonstration de force du pack béarnais sur maul, Lacaze tenta un drop de 30 mètres. Choix payant, le score passait à 18-16 pour l’Usep. Moins de deux minutes plus tard, le numéro 10 a ensuite fait parler sa vista. Feinte de passe, percée, passe après contact pour Huc qui termina sa course à moins de cinq mètres de la ligne.

Deux temps de jeu plus tard, le capitaine Labernadie tua tout suspense en aplatissant l’essai du KO. En deux minutes, Baptiste Lacaze fut à l’origine des dix derniers points de son équipe. Surtout, l’ouvreur a permis à ses coéquipiers de prendre une avance décisive sur les Catalans. Avec 23 points sur 28, Dumont et Lacaze ont porté leur équipe vers le sommet de la Fédérale 3. Preuve que les buteurs chirurgicaux sont d’une importance capitale en finale.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?