Rugby à XIII : L’opération maintien débute samedi pour le TO

  • Les Toulousains, qui sont en très mauvaise posture, n’ont plus le choix. Avec trois victoires de retard sur Wakefield, le premier non relégable, la fin de saison sera à quitte ou double pour le promu.
    Les Toulousains, qui sont en très mauvaise posture, n’ont plus le choix. Avec trois victoires de retard sur Wakefield, le premier non relégable, la fin de saison sera à quitte ou double pour le promu. Photo Stéphanie Biscaye - Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Après le revers à Wigan, le TO n’a plus le choix. La victoire est impérative samedi soir face à Hull KR (7e), lequel reste sur une large défaite à domicile face à Huddersfield.

Samedi en fin de soirée, le Toulouse olympique va livrer son dix-septième match de Super League. Ce prochain rendez-vous à Ernest-Wallon est un des tournants de la saison. Lors de ce mois de juillet, le TO va ainsi recevoir à quatre reprises. Le 16 juillet, il va en découdre face à Leeds, le 23 face à Salford, le 29 face à Hull FC et samedi face à l’autre formation de Hull, les Rovers. Voilà, le programme de l’opération maintien. Pour cela, l’encadrement a pour objectif de remporter quatre victoires en autant de rencontres, un projet ambitieux mais pas vraiment impossible.

Pour ce premier défi, l’équivalent d’une finale, le public toulousain va retrouver une formation qui ne lui est pas du tout inconnue. Le 18 avril, les Rovers ont foulé Ernest-Wallon et sont repartis avec les deux points de la victoire. À l’issue d’un débat équilibré, les Toulousains s’étaient inclinés 28 à 24. Et pourtant, à la pause, ils menaient 12-0. Avant l’heure de jeu, ils étaient toujours en tête (18-4) avant de lâcher prise dans le dernier quart d’heure. Ce jour-là, les leaders de jeu des Robins, l’ailier Ryan Hall (auteur d’un doublé) et l’ouvreur Jordan Abdul avaient été les principaux bourreaux. «C’est un match que nous avions les moyens de remporter. Je pense qu’il nous a également servis de leçon. Nous avons fait des erreurs, ce dont ont profité les Rovers. On sait désormais que c’est une équipe hyperdangereuse. Par rapport à notre prestation du 18 avril, nous avons progressé. De plus, les Rovers seront privés de Jordan Abdul qui a fini sa saison», résume Sylvain Houlès.

Possible retour de Guy Armitage

Toulousains et Anglais ont tous deux un point commun : lors de la précédente journée, ils ont passé une inconfortable soirée. À Wigan, la défense toulousaine a pris l’eau (40-6) ; idem pour celle de Hull lors de la réception d’Huddersfield (38-10). «À Wigan, en première période, défensivement, nous avons été hors sujet. On a rectifié le tir en seconde période. Tout au long de la semaine, nous avons essentiellement travaillé ce secteur de jeu où nous avons vraiment péché», renchérit le coach toulousain. À l’occasion de ce neuvième match à la maison, l’encadrement se flatte du retour d’éléments moteurs. Justin Sangaré et Romain Navarrete, respectivement touchés à une cheville et aux adducteurs avec l’équipe du France, postulent pour une place dans le groupe des dix-sept. Le centre, Guy Armitage absent des pelouses depuis la confrontation face aux Dragons catalans du 14 avril, doit normalement fouler la pelouse samedi soir.

Quoi qu’il en soit du résultat, Toulouse sera toujours propriétaire de la lanterne rouge. En revanche, une victoire redonnerait des couleurs à un groupe meurtri mais qui croit plus que jamais au maintien.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?