Fédérale 2 - Mouguerre, la réserve en exemple !

  • Les Mouguertars ont de grandes ambitions pour la saison prochaine. Reversés en poule 6 de Fédérale 2, ils viseront le haut du classement pour jouer la montée.
    Les Mouguertars ont de grandes ambitions pour la saison prochaine. Reversés en poule 6 de Fédérale 2, ils viseront le haut du classement pour jouer la montée. Midi Olympique - Camille Saspiturry
Publié le

Fédérale 2 - Dans le sillage de son équipe B, arrivée en finale du championnat de France, l’USM veut se pérenniser dans la division et participer aux phases finales la saison prochaine.

Avec deux finales de championnat de France disputées en trois ans, la réserve de l’US Mouguerre est bien plus qu’un simple réservoir pour alimenter l’équipe première. Elle est, surtout, une source de fierté. Si elle avait remporté, il y a trois ans, le titre en Fédérale 3B, la réserve a, cette fois, échoué en finale, en toute fin de match, contre Annecy (24-22). « Il manque la cerise sur le gâteau, regrette le président de l’USM, Philippe Larrue. Malgré tout, ça reste une grande satisfaction. L’équipe de cette année n’était pas du tout la même que celle d’il y a trois ans. Il ne restait que deux ou trois joueurs. Tout ça prouve qu’il y a une continuité dans la qualité de la formation. On se rend compte que, cette année, avec une équipe extrêmement jeune, nous avons fait tomber de grosses cylindrées. »

Des changements dans le staff

De son côté, l’équipe première (7e de sa poule), a manqué la qualification pour un goal-average défavorable sur une égalité à trois avec Boucau-Tarnos et Lormont. « Cela a procuré beaucoup de frustration et un goût d’inachevé, avoue Larrue. Malgré tout, pour une première année complète en Fédérale 2, les deux équipes se sont très bien comportées. » Et elles voudront naturellement faire mieux la saison prochaine.

Pour essayer d’y parvenir, le club va procéder à plusieurs changements dans son staff. Mathias Dassance, l’entraîneur des trois-quarts, va arrêter. Après six ans de bons et loyaux services sur le banc de l’équipe première, Daniel Sistiague va laisser sa place pour entraîner la B avec Xabi Landart. Jérôme Etcheverry et Ramuntxo Arrijuria, qui s’occupaient de la réserve, vont eux prendre du galon et s’asseoir sur le banc de l’équipe première. Ils formeront un trio d’entraîneurs avec Julien Neyrac, qui arrive en provenance d’Ustaritz. « Je vais allier stabilité et regard nouveau, glisse Philippe Larrue. L’an prochain, je veux absolument qu’on rentre, à minima, dans les six et que nous jouions les phases qualificatives pour les deux équipes. »

L’exemple Perchaud

Si Mouguerre espère bien jouer les premiers rôles à la rentrée 2022, le club basque sera aussi représenté en Top 14, où Anthony étrillard et Matis Perchaud porteront haut et fort les couleurs de l’USM. Au sujet du second, sa récente convocation en équipe de France a fait la fierté de tout un village. « Ce que j’aime chez lui, c’est qu’il reste toujours lui-même. Il est plein de simplicité, toujours aussi avenant, agréable, souriant », souligne Larrue. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir le joueur de l’Aviron bayonnais dans les travées d’Ibusty, le dimanche, pousser derrière son ancien club. Sa présence régulière permet aussi aux enfants de l’école de rugby de voir un champion de près et de le prendre pour modèle. « Les gamins ont l’œil pétillant quand ils le voient arriver au stade , confie Larrue. Un garçon accessible, qui doit servir d’exemple aux plus jeunes, pour que l’USM continue de sortir des diamants bruts comme Perchaud, dans les années à venir.

Date de création : 1962

Nombre de licenciés : 396

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2

Palmarès : champion de France Fédérale 3B (2019)

Budget : 250 000 €

Parcours 2021-2022 : Fédérale 2, 7e de la poule 7, maintenu

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?