Portrait - Un nouveau départ pour Jessy Jegerlehner

  • Jessy JEGERLEHNER.
    Jessy JEGERLEHNER. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’ancien Agenais, qui a signé pour deux saisons, veut rebondir et s’épanouir en terres aixoises.

Originaire d’Agen, le jeune Jessy Jegerlehner n’a finalement connu qu’un seul club pour l’instant. Formé au SUA, il a eu envie inévitablement de changer d’air après une saison blanche. Une irrésistible envie de connaître un nouveau départ dans un club ambitieux où il va retrouver son ancien manager Mauricio Reggiardo. Ce qui a forcément pesé dans son choix.

"J’étais en fin de contrat et j’avais envie de changer de club, précise l’intéressé. Après une difficile saison à Agen où j’ai été blessé (rupture des ligaments croisés), je voulais changer d’air et quand Mauricio Reggiardo m’a contacté, je n’ai pas mis longtemps à dire oui ! Il est évident que le projet aixois me plaît car il est ambitieux. Le club possède des infrastructures impressionnantes, comme rarement on peut en voir à ce niveau-là. Et puis, je n’oublie pas le cadre de vie qui est excellent à Aix-en-Provence. Tout est réuni ici pour que je puisse rebondir et m’épanouir sous mes nouvelles couleurs." 

Et, même si pour Jessy, quitter son Sud-Ouest natal n’a pas été chose facile, il s’est très vite et très bien acclimaté à sa nouvelle vie aixoise. Il est déterminé à retrouver la compétition, à retrouver du temps de jeu dans un groupe étoffé pour apporter, à 25 ans, toute sa fougue au service du collectif fixé sur un unique objectif de se qualifier pour la phase finale.

Prêt à relever le défi

La préparation intensive est montée crescendo pour que le groupe soit le plus compétitif possible dès l’entame du championnat et Jessy Jegerlehner se donne à fond comme l’ensemble de ses coéquipiers pour s’affûter et progresser au fil des semaines. Il apprécie aussi le nouveau staff XXL de Provence Rugby qui place les joueurs dans des conditions optimales.

"En signant à Aix, je connaissais les exigences, je connaissais les ambitions de rentrer dans le top 6 et disputer la phase finale. Il y aura forcément de la pression positive, elle sera élevée. Il y aura également de la concurrence, c’est logique. Et il faudra que le groupe réponde présent et ce, durant toute la saison. On se prépare en fonction et pour ma part, je suis déterminé à m’impliquer totalement dans ce projet collectif avec un super staff, un super préparateur physique. Tous sont au service du groupe et pour l’instant, tout se passe très bien. Mais ce n’est que la préparation, il faudra être au rendez-vous de la compétition d’entrée de jeu si l’équipe veut jouer le haut du tableau. Rien ne sera facile mais on va donner le maximum et en ce qui me concerne, je suis prêt à relever ce nouveau défi."

Animé quasiment d’un état d’esprit revanchard, après sa dernière saison blanche à Agen, Jessy Jegerlehner a la volonté de se remettre sur le droit chemin du rugby, de retrouver une part prépondérante dans le jeu et d’apporter sa pierre à l’édifice. Il trépigne d’en découdre, de monter au combat, de prouver qu’il est largement apte à répondre aux fortes exigences du projet aixois. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?