Les amicaux ? Pas si anodin

  • Avec une promotion en Pro D2, Vincent Etcheto a soigné la préparation. Pour tester celle-ci, ils rencontreront Colomiers. Photo S.B.
    Avec une promotion en Pro D2, Vincent Etcheto a soigné la préparation. Pour tester celle-ci, ils rencontreront Colomiers. Photo S.B. - Stéphanie Biscaye
Publié le

Les entraîneurs Vincent Etcheto et Julien Sarraute livrent leur vision sur l’importance de la préparation et des amicaux.

Pour les plus fervents supporters des clubs de Top 14 et Pro D2, les matchs amicaux sont porteurs d’une excitation qui se comprend bien après une longue attente sans compétition. Si l’on peut banaliser la portée de ces rendez-vous, les deux entraîneurs qui vont se faire face y accordent au contraire une grande importance. Pour Soyaux-Angoulême d’autant plus, puisque la promotion en Pro D2 implique forcément une préparation encore plus soignée. « La fin de saison a été heureuse, et même s’il n’y a eu que quatre semaines de vacances, la préparation s’est bien passée, se réjouit le manager Vincent Etcheto. Avec l’arrivée des préparateurs physiques Alexandre Vie et Mathis Ducap, nous avons un peu changé notre programme. » La volonté du staff angoumoisin est l’individualisation de la préparation, à la base de la performance collective. La collecte de données a ainsi été accrue sur chaque joueur pour adapter la réathlétisation et l’entraînement de chacun. « On s’aperçoit que faire travailler les joueurs sans avoir fait un bilan détaillé est une grosse perte de temps. On préfère passer du temps là-dessus pour tirer la quintessence du joueur. »
 

Un déchet technique assumé

 

Et cette rencontre amicale entre le SAXV, tout juste promu, et le barragiste Colomiers sera une première évaluation à ce titre. Là aussi, Vincent Etcheto a individualisé ses objectifs : « On a mis un tronc commun par poste. Chaque poste a des objectifs précis par rapport au projet. Je veux que le demi de mêlée colle au ballon, qu’il ait de la qualité de passe, qu’il pèse autour des rucks et qu’il ait un bon jeu au pied. Il sait que je l’attends sur ces points. » Côté columérin, on considère aussi que c’est la pression de la rencontre, bien qu’amicale, qui permet de tester les joueurs. Julien Sarraute attend des joueurs une performance globale : « La préparation se passe bien en général, c’était encore le cas. On a plutôt bien travaillé pendant ces quatre semaines. Mais on va changer de braquet avec l’apparition des amicaux. Le but est d’avoir de la qualité dans le jeu. Même si on sait qu’on aura beaucoup de déchet, car on manquera d’automatismes, il faut avoir la volonté de produire du rugby de qualité. » Pas encore qualifiées, les recrues Jack Whetton et Marco Fepulea’i ne pourront pas prendre part à ce premier rendez-vous, contrairement à Max Auriac qui pourra se montrer. Robin Bellemand, à seulement 20 ans, devrait être titulaire à droite de la mêlée, où plusieurs forces vives telles que Beka Sheklashvili et Hugo Pirlet vont manquer pour les prochaines semaines.
Les locaux, qui retrouveront le stade Chanzy, ont la chance d’avoir un groupe quasiment au complet. Seuls Ole Avei, Michael Kumbirai et Yassine Jarmouni manquent à l’appel. « Individuellement, on va voir ce dont est capable le joueur sous pression, avec un adversaire en face, reprend Vincent Etcheto. Ensuite, collectivement, ce sera les objectifs tels que les sorties de camp, la capacité à tenir le ballon, à défendre, à marquer… Comment le travail de chaque individu contribue au collectif. C’est ça le match de préparation. »


Les groupes


Soyaux-Angoulême : Brosset, Lafitte ; Laforgue, Le Gall, Lestremau, Raïvono, Ayarza ; Lafon, Mau, Naqiri, Noriega ; Botica, Ugalde ; Bau, Bouché, Rubio, Saubusse ; Copeland, Texier, Va’aï, Burgaud, Gibouin, Martins, Naud, Tsakhadadze ; Beukeboom, Kintsurashvili, Kitwanga, Nabou, Pesvianidze, Roux ; Augeix-Dejan, Balakarev, Boutemmani, Dahir, Diakité, El Ansari, Odishvili, Pienaar, Vartan ; Bidart, Le Guen.


Colomiers : Girard, Auriac, Palisson, Saurs, Rokoduguni, Moro, Delas, Deysel, Campagnaro, Perrin, Pimienta, Maurino, Séguy, Javaux, Séguéla, Gori, Galthié, Diaz ; Coletta (cap.), Lescure, Dastugue, Peysson, Pacheco, Ponpon, Granouillet, Thomas, Ricard, Bellemand, Kolokilagi, Larrieu, Elliot, Djehi, Dubois, Tartas.
 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?