Ils sont champions - Cadets nationaux : Tournefeuille, les fruits de la formation

  • Les jeunes champions posent fièrement avec leur trophée.
    Les jeunes champions posent fièrement avec leur trophée. Photo DR
Publié le

Les moins de 16 ans tournefeuillais ont été sacrés champions de France. Un titre qui récompense un club dont la formation est plus que performante.

Le bouclier moins de 16 ans a honoré Tournefeuille, club dont l’équipe fanion évolue au sein du troisième échelon fédéral. À la surprise générale, les jeunes tournefeuillais ont ainsi pris le meilleur sur des formations dont les aînés évoluent en Nationale ou en Fédérale 1. L’AS Tournefeuille a ainsi contrarié l’ordre établi.

Si son équipe senior ne figure pas au sein de l’élite amateur, sa relève joue brillamment dans la cour des grands. La formation tournefeuillaise c’est un chiffre record de 700 licenciés et de 115 éducateurs. En tout début de saison, cela peut paraître présomptueux, l’objectif premier de ce groupe moins de 16 ans était l’obtention du titre national.

Travail avec Colomiers

Un titre que le club avait déjà savouré en 2016 dans la catégorie Teulière. Cette génération 2006 a été ainsi honorée le 5 juin en remportant le dernier match de la saison face à Castanet-Saint-Orens. Un sacre qui honore une formation plus que performante. Déjà, le club travaille avec le prestigieux voisin columérin. Des passerelles entre les deux structures sont mises en place. « Au fur et à mesure que la saison a avancé, nous avons ajouté des contenus d’entraînement supplémentaires », précise le manager, Jérôme Malirat.

Afin d’être en conformité avec les ambitions du début de saison, l’encadrement a également proposé de l’analyse vidéo avec présence d’un arbitre et avant les rendez-vous clés de la saison, la préparation physique a été un peu plus poussée. La jeunesse tournefeuillaise a été ainsi choyée comme des professionnels.

Après ce sacre, cette génération talentueuse va évoluer en Crabos, la compétition phare des moins de 18 ans. Tout laisse croire qu’ils ne seront pas de simples figurants. Au contraire, ils comptent trouver leur place parmi les grands.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?