Saga Clermont : Alex Newsome veut réveiller le volcan

  • L'ancien arrière des Waratahs est à la recherche d'un grand défi à Clermont.
    L'ancien arrière des Waratahs est à la recherche d'un grand défi à Clermont. ActionPlus / Icon Sport - ActionPlus / Icon Sport
Publié le

Il est la grande inconnue du recrutement clermontois. Alex Newsome arrive en Auvergne pour devenir un Wallaby et participer au renouveau de l’ASM.

Casquette vissée sur la tête, il donne les consignes de placement à ses jeunes coéquipiers. Pour le premier entraînement de la saison, mi-juillet, des dizaines de supporters clermontois ont découvert Alex Newsome. L’arrière de 27 ans doit faire oublier Kotaro Matsushima et s’imposer comme le numéro 15 indiscutable des Jaunards.

Capable aussi de jouer ailier et centre, le polyvalent australien a toutes les qualités pour exceller en Auvergne selon Xavier Sadourny. « Il correspond exactement à ce que l’on cherchait. C’est un joueur très bon en l’air, en pleine force de l’âge, et qui sort de trois grosses saisons aux Waratahs. Il est sûr, propre et peut énormément apporter à nos jeunes joueurs par son expérience », soulignait l’entraîneur de l’attaque jaune et bleue.

Symbole de sa constance à haut niveau, Alex Newsome n’a plus été mis sur le banc depuis le 4 mai 2019. L’Australien a connu quelques blessures mineures, mais il a toujours été l’un des cadres des Waratahs, à l’aile ou à l’arrière. Installé depuis 2017 dans la franchise de Sydney, Newsome vise aujourd’hui les sommets au milieu des volcans.

« Je veux être un arrière de classe mondiale »

Plus sobre que Matsushima ou Tim Nanaï-Williams, parti la saison dernière à Toulouse, Newsome devra très vite s’adapter à la dureté du Top 14. Arrivé la veille de la reprise à Clermont, l’Australien a enfilé le bleu de chauffe d’entrée. « Je recherchais un challenge, l’ASM est reconnu mondialement donc j’ai à cœur de réussir ici. Je viens du Super Rugby où tout va très vite donc j’espère apporter ma vivacité et ma rapidité à Clermont », expliquait le nouveau Jaunard.

À la reprise, Alex Newsome devait retrouver Irae Simone, qu’il avait connu lors de la saison 2017-2018. Mais l’arrière devra attendre son futur centre, parti pour le Rugby Championship avec les Wallabies. De quoi donner envie à Newsome. « Je voulais faire partie de cette nouvelle ère à Clermont pour devenir un arrière de classe mondiale. Je n’ai pas encore réussi à passer la porte des Wallabies mais j’espère que l’ASM m’aidera en ce sens. » 

Avec le Mondial 2023 en ligne de mire, Alex Newsome pense d’abord à s’imposer en Auvergne. En net progrès depuis la saison dernière, Cheikh Tiberghien sera son principal concurrent. Jean-Pascal Barraque devrait lui aussi postuler au numéro 15. Contrairement à l’année passée, Clermont s’est renforcé au centre et les places seront plus chères derrière. Au tour de Newsome de jouer et d’imiter Nick Abendanon : arrivé sur la pointe des pieds, parti sous les honneurs du Michelin.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?