Saga Valence-Romans - Dorian Marco Pena : « Un challenge excitant »

  • Dorian Macro Pena se lance un nouveau défi en Nationale, sous les couleurs de Valence-Romans.
    Dorian Macro Pena se lance un nouveau défi en Nationale, sous les couleurs de Valence-Romans. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’ancien Biterrois a quitté son club formateur pour se lancer un nouveau challenge.

À 25 ans et 91 matchs à votre compteur en Pro D2, votre choix de rebondir vers un club de nationale peut interroger...
J’ai commencé le rugby à Pézenas pour ensuite passer ma formation au sein de l’ASBH. Effectivement j’ai disputé 91 matchs en Pro D2, et j’avais besoin de changer d’air, de voir autre chose, de découvrir un nouveau staff. Valence-Romans est un club ambitieux qui souhaite retrouver l’étage supérieur rapidement et cela me convient.

Vous passez d’un club qui a marqué l’histoire du rugby français à un plus récent, dont l’histoire est à construire. N’êtes-vous pas dépaysé ?
Pas du tout, ce contexte ne me gêne pas. Le contact s’est fait par l’intermédiaire de Johann Authier qui m’a présenté le projet du club. Valence-Romans est un club jeune qui doit construire et écrire son histoire, j’ai été agréablement surpris par sa professionnalisation et son désir de s’améliorer au fil des saisons. Tout est fait afin de mettre les joueurs dans les meilleures conditions.

Comment se passe votre intégration ?
Très bien, ce premier mois est très positif, il y a eu peu de changements dans le groupe. L’intégration est ainsi facilitée, je suis serein. Changer de club, en ce qui me concerne c’était une première, je n’avais pas d’appréhension, je ne me suis pas trompé. J’ai hâte d’aborder les matchs amicaux.

À 25 ans, ce choix est-il une remise en question ?
Oui, j’avais besoin de me relancer. J’ai énormément appris avec mon club formateur et j’ai encore une belle marge de progression. Je vais connaître une nouvelle concurrence, de nouveaux objectifs individuels et collectifs. Ce choix je l’assume totalement, les responsabilités ne me font pas peur. Je suis prêt.

Vous allez découvrir un nouveau championnat ?
C’est un challenge excitant. C’est un championnat relevé, difficile et semé d’embûches, c’est clair que notre ambition est de retrouver le Pro D2 à la fin de la saison. Nous ne pouvons nous cacher, chaque match sera un défi. J’ai confiance, je le répète le groupe a peu changé et c’est un atout, je ressens une détermination et une envie collective. Propos recueillis par D. R.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis Ravanello
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?