Grenoble marque des points

  • Karim Qadiri et ses coéquipiers ont finalement fait plier Oyonnax en seconde période.
    Karim Qadiri et ses coéquipiers ont finalement fait plier Oyonnax en seconde période. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Isérois sortent invaincus de leur phase de préparation, de quoi les rassurer. Face à eux, Oyonnax a manqué d’efficacité pour son match de reprise.

On a longtemps cru que, comme la saison passée, le match de préparation entre Grenoble et Oyonnax allait renvoyer les deux équipes dos à dos. Sous la lourde chaleur de la Combe de Savoie, Oyonnax avait idéalement lancé son premier match, en inscrivant deux essais suite à un ballon porté conclu par Durand, puis sur une démonstration des qualités d’attaquant de Ravouvou au bout d’un turnover. Très vite, Grenoble répliquait, un peu dans les mêmes registres, par Farnoux et Schoeman. La parité entretenue à la pause se prolongeait avant d’être rompue dans le final par deux essais isérois alors qu’à proximité de la ligne les Oyomen relâchaient deux ballons d’essais laissant la victoire aux Grenoblois à la plus grande satisfaction de leur entraîneur Fabien Gengenbacher : « Nous sortons de notre phase de préparation en étant invaincus et sans blessé. Ce sont de très bons points. On peut regretter le manque de précision dans notre jeu au pied en première période ce qui a offert des ballons de récupération à Oyonnax, mais sur l’ensemble de la rencontre le groupe a répondu aux attentes en s’inscrivant dans la progression par rapport à notre premier match contre Béziers ». Le capitaine isérois, Steeve Blanc-Mappaz avait lui aussi le sourire : « Nous savons où nous en sommes. Globalement, le groupe a peu changé et les bases sont là. Nous allons profiter de quelques jours de repos avant de reprendre l’entraînement pour préparer la réception de Béziers ».

Le bilan n’est bien sûr pas le même du côté oyonnaxien d’autant qu’après deux minutes de jeu l’arrière Aurélien Callandret s’est blessé (entorse du genou). Fabien Cibray, l’entraîneur des trois-quarts résumait l’impression générale : « Ce match nous laisse un sentiment mitigé. On a vu de bonnes choses, qui correspondent à ce que nous avons travaillé, mais par rapport aux occasions créées il y a un déficit ». Avant de rejoindre l’Ardèche pour un stage qui se conclura par un deuxième match de préparation face à Valence-Romans (jeudi 18 h 30 à Aubenas), Joe El Abd a une certitude : « On a vu des choses très positives, mais il y a encore du travail. Il y a eu du déchet dans notre jeu, des ballons relâchés, des erreurs défensives, mais on peut être satisfait de l’intégration de nos jeunes joueurs ». Face à Valence-Romans, Oyonnax densifiera son groupe avec les rentrées de Taofifenua, Stark, Picault, Lovobalavu, Laclayat, Reybier…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?