Mont-de-Marsan au finish

  • Les Montois ont montré leur puissance en seconde mi-temps face à Aurillac.
    Les Montois ont montré leur puissance en seconde mi-temps face à Aurillac. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Dans un match où les deux équipes sont rendu coup pour coup c’est finalement Mont-de-Marsan qui a eu le dernier mot après avoir été mené la quasi totalité de la rencontre.

Aurillac et Mont-de-Marsan ont rendez-vous lors de la première journée de Pro D2, le 26 août prochain dans les Landes. Alors, pour ce premier rendez-vous aux atours amicaux, on s’attendait à un match fermé où tout le monde veut se tester, mais sans trop en dévoiler. On y a eu droit, en première mi-temps. La deuxième, en revanche, fut spectaculaire.

Surtout pour Mont-de-Marsan disputait là son premier match de préparation. Au contraire, les Aurillacois jouaient leur dernier match amical, après deux victoires contre Massy et Nevers. Plus frais, les Landais dominaient l’entame de match notamment grâce à une mêlée qui roulait sur son adversaire du jour. Mais la première étincelle était Aurillacoise. Sixième minute, sur un contre-ruck initié par Tison, Lachaud écartait sur Powell qui perçait. Le centre jouait parfaitement son deux contre un avec Jimmy Yobo qui ouvrait le score. Pourtant la domination des Montois restait sans partage en mêlée. Le pack landais récupérait une pénalité, allait en touche et finissait le travail sur un maul pénétrant. Sept partout. La première ligne rouge et bleu continuait de souffrir, résultat, Mtchedlidze, Nioradze et Kiteau remplaçaient Rodgers, Lachaud et Daniel dès la 30e minute. Et la mouche changeait d’âne. La mêlée aurillacoise récupérait une pénalité dans les cordes de Nelson et les Cantalous viraient en tête 7 à 10 à la pause.

Une occasion ratée pour les Cantalous

Pas le temps de souffler dans la chaleur de la cuvette millavoise et ses 39 degrés. Dès l’entame, les Aurillacois pensaient assommer les Montois. Et c’est la brillante jeunesse cantalienne qui s’en occupait. Tout droit débarqué de l’équipe espoir championne de France, Papunashvili, après un ballon gratté par De Jong, perçait long de ligne et servait parfaitement Bouyssou. À peine trois minutes plus tard, la paire de centres championne de France en juin combinait avec brio. Bastard tapait par-dessus pour Pieters qui inscrivait le troisième essai des Cantalous, lesquels s’envolaient au score (7-24).

La bête montoise était piquée au vif et se recentrait sur ses fondamentaux. C’est encore sur ballon porté que les Landais revenaient au score. La machine était lancée. Wakaya passait la ligne dix minutes plus tard pour ramener les Landais à trois points des Aurillacois (24-21). La confiance était définitivement passée du côté montois et sur une série de mêlées dominatrices, Prosper venait confirmer la domination des siens. Laousse Azpiazu transformait et, pour la première fois du match, Mont-de-Marsan prenait les devants (24-28) à trois minutes de la fin. Avec une dernière pénalité, Laousse Azpiazu clôturait le score (24-31).

Trop imprécis en fin de match, les Cantaliens ont laissé passer l’occasion de réaliser un 3/3 après les victoires contre Massy et Nevers. Place au repos maintenant pour les hommes de Roméo Gontineac, après huit semaines intensives de préparation. Côté montois, Rémi Tales voyait déjà des forces ressortir du groupe avant d’affronter Pau, la semaine prochaine : « Le positif, c’est l’état d’esprit. Aurillac avait pris le score, on a réussi à revenir et marquer deux essais sur ballon porté. Ça va permettre à l’équipe de se réfugier derrière des points forts à conserver tout au long de la saison. » Rendez-vous dans deux semaines pour l’acte II.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre MAGNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?