Pro D2 - Béziers réussit sa fin de préparation en s'imposant face à Albi

  • Votu et les Biterrois ont conclu leur préparation face à Albi.
    Votu et les Biterrois ont conclu leur préparation face à Albi. Icon Sport
Publié le

Avant de faire escale à Saint-Affrique et Mazamet, la 29e édition du Challenge Armand-Vaquerin démarrait à Camarès, mercredi 17 août. Pour ouvrir le bal, Béziers affrontait Albi.

Les Biterrois, pensionnaires de Pro D2, jouissaient naturellement du statut de favoris face aux Albigeois, éliminés en demi-finale de Nationale la saison passée. Sous un ciel menaçant qui laissait présager une averse, Béziers a démarré pied au plancher.

En dix minutes, les Héraultais ont marqué deux essais signés Esteriola et Maamry, le second initié par une remarquable percée du flanker Gillian Benoy au centre du terrain. « Ce début de match était trop facile pour nous. Avec tout le respect que je dois à cette équipe d’Albi, nous étions supérieurs quand nous jouions à notre vitesse. Mais nous sommes tombés dans la facilité », confiait le coach de l’ASBH Pierre Caillet à l’issue de la rencontre.

Et pour cause : les Albigeois, d’abord promis au calvaire, parvenaient à revenir à égalité à la pause (14-14). La seconde période fut toutefois sans appel pour les Jaune et Noir de Charly Trussardi, dominés par une formation biterroise plus séduisante en attaque, à l’image de l’essai de Costa Storti (52e) où l’ailier conclut une course en débordement de son coéquipier Paul Reau.

Après un match nul contre Grenoble (31-31) et une victoire contre Agen (34-21), Béziers a encore montré de belles intentions offensives. « Sur l’ensemble des trois premiers matchs, la préparation s’est bien déroulée. Il me semble que l’équipe est prête. Mais je ne veux jamais trop m’avancer avec ce sport », déclarait prudemment Pierre Caillet au coup de sifflet final.

Ses joueurs peuvent se tourner vers leur premier match de Pro D2 prévu la semaine prochaine face aux Grenoblois, seuls adversaires qu’ils ne sont pas parvenus à maîtriser cet été.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Rayane Beyly
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?