Amateurs : une bonne croissance pour l'Arbresle

  • Les joueurs du Parc s’attendent à vivre une saison rude dans une poule très relevée. Ils sont prêts à se retrousser les manches ! Photo DR/Club
    Les joueurs du Parc s’attendent à vivre une saison rude dans une poule très relevée. Ils sont prêts à se retrousser les manches ! Photo DR/Club Photo DR/Club
Publié le

Promu en Régionale 2, le club a fêté ses quinze ans et inauguré ses nouveaux locaux en fin de saison dernière. Avec l’arrivée d’un salarié, il entend continuer à se structurer.

Né en 2007, le Parc (Pays de l’Arbresle Rugby Club) a bien grandi. Au début du mois de mal, il a inauguré son nouveau club house, avec salle de réception sur la terrasse, au cœur d’un bâtiment nanti de quatre vestiaires et de bureaux, et fêté son quinzième anniversaire par la même occasion. Livrés en 2021, trois ans après l’arrivée du club sur le terrain de Fleurieux-sur-l’Arbresle, les locaux n’avaient pu être inaugurés plus tôt, en raison des restrictions sanitaires. Maintenant, le club a les moyens de ses ambitions, après avoir longtemps dû se contenter de locaux précaires, en bordure de son premier terrain, à Saint-Pierre-la-Palud. Avec deux cent cinquante licenciés et une équipe fanion qui gravit petit à petit les échelons, ce n’est pas du luxe.

«Dans les trois ans, l’objectif est de développer encore l’école de rugby pour amener nos jeunes en cadets et en juniors, et à terme, être autonome en seniors», explique le président, Stéphane Corgier, arrivé au club en 2010.

Signe de son ambition, un emploi était en voie de création pour la rentrée, pour notamment se rendre dans les écoles développer le rugby et séduire de nouveaux licenciés.

Née en 2012, l’équipe senior s’est déjà fait remarquer. En 2017, elle s’était adjugé le titre de champion du Lyonnais Quatrième Série, deux ans après une défaite en finale. Également battue en 2018, en Troisième Série, l’équipe, qualifiée cette saison en Deuxième Série, a remporté la finale du secteur Lyonnais, à Rillieux au mois d’avril. Las, malgré son statut de favori, elle a baissé pavillon en finale, contre Cruas. «Nous devons nous aguerrir, juge le président. Nous avons manqué de réalisme lors de cette rencontre. Nous n’avons pas reconnu l’équipe… Elle est jeune (25 ans de moyenne d’âge, N.D.L.R.) et beaucoup de joueurs découvraient les phases finales»

Une poule relevée

La saison prochaine, il serait surprenant de voir les Rhôdaniens parvenir à se hisser en finale. Avec la refonte des championnats, les joueurs de Michel Giai, rejoint sur le banc par Guillaume Brotons pour la saison prochaine, sont placés dans une poule de Régional 2 relevé, avec des adversaires comme l’ARCOL (Ecully), Saint-Genis-Laval, Ozon, Belley, Pont-de-Veyle, Saint-Rambert-en-Bugey ou encore le SO Annonay, autant d’adversaires références dans les anciennes divisions Promotion Honneur ou Première Série.

«Ça va être costaud et le but est clairement de se maintenir, juge Stéphane Corgier. La poule est vraiment forte. Nous en connaissons quelques-uns pour les avoir joués en barrages Première / Deuxième Série la saison dernière. Nous sommes le seul club promu de Deuxième Série dans la poule.»

La progression du club, créé dans une zone géographique où le rugby n’était pas présent, passera forcément par sa capacité à relever ce genre de défi. Avec tous ces licenciés, un nouvel outil et des dirigeants et des bénévoles motivés, il n’y a pas de raisons qu’il ne parvienne pas à créer l’exploit et à se maintenir à ce niveau.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?