International Series - L'orage et puis la bruine pour l'équipe de France U18

  • La France a été surclassée par l'Afrique du Sud.
    La France a été surclassée par l'Afrique du Sud. Icon Sport
Publié le

L’Afrique du Sud a surclassé la France dans ce deuxième test des International Series. Pendant une dizaine de minutes, les Bleus ont pris un violent orage d’essais avant de résister en deuxième période.

Une averse de grêle, voilà comment un météorologue décrirait ce phénomène qu’ont subi les tout frais internationaux français U18. Court mais très intense. Huit minutes exactement se sont écoulées entre le moment du premier essai à la 12e minute avant que ne s’enchaînent les deux suivants et jusqu’au dernier du demi de mêlée Nel à la 20e minute.

La fin de l’orage sous forme de bouquet final avec le spectacle majestueux de Williams sur ce quatrième essai springboks. Le buteur local relance intelligemment et efface trois adversaires avec une grâce géniale, avant de servir son compère de la charnière sur un plateau. Un énorme coup sur la tête pour les hommes de Cédric Laborde qui éteint quasiment les espoirs de victoire française. « Ce sont des matchs formateurs pour les jeunes. On n’a pas su mettre notre jeu en place à cause de l’agressivité des Springboks. On a perdu en lucidité », explique le manager des U18.

Le capitaine du jour Raphaël Darcquier ne contredit pas son entraîneur : « On a vraiment été surpris de l’intensité, ils étaient clairement plus préparés que nous. » L’essai de Tolofua, à la fin de la première période, puis celui d’Echegaray, à 10 minutes du terme, auront permis de montrer tout de même les qualités de relance et de flair dont dispose cette équipe française.

Un plan de jeu trop peu respecté

Pourtant, c’était bien les Bleus, aujourd’hui en blanc, qui ouvraient le score à la 4e minute d’une pénalité de Gourgues. Si le buteur et premier centre français est fautif sur le premier essai adverse, il est aussi l’auteur d’un match très intéressant tant dans l’engagement que dans la prise d’initiative. « On avait comme plan d’attaquer les 15 mètres, mais on a trop attaqué le centre du terrain. Pourtant, et on le voit sur notre premier essai, quand on reste dans le projet, on est efficace. Je suis satisfait de ce qu’on a montré dans le combat, dans le répondant. On ne s’est pas enlevé en défense, et c’est une des satisfactions de la journée. »

Il faudra être plus rigoureux et plus précis dans les transmissions pour venir à nouveau à bout de l’équipe d’Afrique du Sud School A samedi à 15 h 30, déjà battu 26-23 vendredi dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Tristan FAILLER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?