L'opinion du Midol de La Rochelle-MHR : un choc de champions, un vrai !

  • Dillyn Leyds a inscrit le premier essai rochelais face au MHR.
    Dillyn Leyds a inscrit le premier essai rochelais face au MHR. Icon Sport
Publié le

Ce samedi soir, La Rochelle s'est extirpé de justesse du piège tendu par les Montpelliérains. Récit d'un vrai duel de champions, qui a attendu les dernière secondes pour choisir son vainqueur.

Deflandre est passé par tous les états, samedi soir. La transe, souvent. A l'image de cette sublime et bruyante ovation qui a éclipsé et rendu quasiment inaudible – c’est rare – le traditionnel « Santiano » d’Hugues Aufray raccompagnant les Rochelais aux vestiaires, sitôt l’échauffement terminé. La trouille, parfois, aussi. Comme sur ce contre aux airs d'essai décisif (66e) de Clément Doumenc, bien inspiré de chasser un jeu au pied hasardeux de Thomas Berjon, à peine entré en jeu.

La délivrance, surtout. Sur l'essai de pénalité de la victoire (78e), déjà, après d'interminables instants à tenter de braquer l’en-but adverse. Sur la pénaltouche mal exploitée dans la foulée par le MHR, ensuite. Point d'orgue d'un choc de champions qui a tenu ses promesses.

De par son scénario, tout du moins. Avec un dernier quart d’heure totalement débridé, durant lequel la pièce finale aurait pu tomber d’un côté comme de l’autre. Pourtant, de match, il n’y a point vraiment eu, pendant les 25 premières minutes. Quasiment 90% de possession de balle en faveur de Rochelais tranchants, vifs, puissants à l’image de leur capitaine Grégory Alldritt.

Heureusement pour le spectacle – et ce choc de champions vendu comme l’affiche de gala de cette 1ère journée – le combat de boxe s’est progressivement rééquilibré, à la faveur de la guerre des rucks imposée par les champions de France en titre. Indiscipline crasse des deux côtés, certes, mais une pointe de dramaturgie bienvenue. Et une ambiance folle. Vainqueur aux points, le champion d’Europe démarre tel un poids lourd, sur son propre ring.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?