Carcassonne - Béziers : Le poids du derby, le choc des 9

  • Samuel Marques sous les couleurs de Carcassonne.
    Samuel Marques sous les couleurs de Carcassonne. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’USC et l’ASBH ambitionnent une deuxième victoire consécutive. Un derby où le duel entre Samuel Marquès et Josh Valentine sera également une des attractions de la soirée.

À Carcassonne, le trésorier a de bonnes raisons d’avoir le sourire. En effet, la traditionnelle confrontation languedocienne va normalement accueillir la foule des grands soirs. Elle pourrait même battre le record d’affluence de la saison passée qui avait attiré 8 133 spectateurs lors de la réception de Bayonne. Ce soir, Carcassonnais et Biterrois ont la ferme intention de doubler la mise après leur performance face à Montauban et Mont-de-Marsan. Dans cette affiche haute en couleur et aux doux parfums de nostalgie, il va y avoir également un match dans le match qui peut décider de l’issue du débat entre deux demi de mêlée majeurs du Pro D2. Samuel Marquès, le capitaine carcassonnais va croiser le chemin l’ancien numéro 9 de l’USC, Josh Valentine lequel a porté la tunique audoise à trente-huit reprises entre 2018 et 2020.

«Des hommes de tempérament, beaux à voir jouer»

Ce soir, les deux 9 seront dans le même panier. Dans ce choc des 9, Christian Labit reconnaît avoir été séduit par les qualités de l’international australien et de son actuel capitaine. «Sam et Josh sont deux joueurs qui ne peuvent pas laisser un entraîneur indifférent. Ils ont une forte personnalité, ce sont des hommes de tempérament, très beaux à voir jouer, élégants dans leur gestuelle. Ils ont aussi cette particularité d’être dans la contradiction. Par moments, ils ne partagent pas ton point de vue, mais cela a le mérite de faire avancer les choses. Tous deux sont des leaders de jeu naturel. Quand il a porté le maillot de l’USC, Josh nous a fait avancer. La saison passée, «Sam» a grandement apporté sa contribution dans le gain de la cinquième place. De toute manière, il n’y a pas de grandes équipes sans grands demi de mêlée.» La saison passée, supporters biterrois et carcassonnais n’ont certainement pas oublié que Sam Marqués avait inscrit la totalité des points audois lors de la dernière confrontation entre les deux formations le 12 mai dernier (victoire Carcassonne 16-14). Thibault Bisman et Tomas Munilla, les deux demi de mêlée biterrois gardent un souvenir amer de cette soirée. Une bonne raison pour Josh Valentine de rendre la monnaie de la pièce.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?