L'opinion du Midol : La Section s’est lâchée

  • Clément Laporte et les Palois ont profité de leur supériorité numérique pour dominer Toulouse.
    Clément Laporte et les Palois ont profité de leur supériorité numérique pour dominer Toulouse. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Il fallait lâcher les chevaux, ne rien regretter. Les Palois devaient en terminer avec la timidité frustrante des deux premières journées. Ils n’avaient finalement rien à perdre. Pendant trente minutes, ils ont pu constater qu’ils tenaient le bras de fer, qu’ils n’avaient pas à rougir face aux invincibles toulousains, recollant toujours au score dans un match fermé pour mieux faire comprendre à leurs adversaires que rien ne serait facile ce samedi au Hameau. Ils ont donc commencé par montrer un cœur énorme avant de montrer qu’ils étaient eux aussi capables de fulgurances géniales. Ils ont d’abord bataillé au sol, coupant la dynamique adverse et récupérant même plusieurs précieuses munitions.

C’était d’ailleurs sur un incroyable contest de Beka Gorgadze que la Section inscrivait le premier essai du match en fin de première mi-temps, infligeant en trois passes un contre aussi rapide que spectaculaire conclu par l’ailier australien Jack Maddocks. La Section venait de sortir de sa coquille, marquant son premier essai de la saison par sa ligne d’attaque. Il n’en fallait pas plus pour retrouver le visage d’une équipe qui avait tant séduit et suscité tant d’enthousiasme la saison dernière, capable de s’arc-bouter sur sa ligne avant de faire sauter la banque sur la moindre occasion. Maddocks frappait une deuxième fois peu avant l’heure de jeu sur une action en première main initiée depuis une touche sur la ligne médiane. Après le carton rouge reçu par Arnold à dix-huit minutes du coup de sifflet final pour un plaquage haut, les Béarnais jetaient leurs dernières forces dans la bataille pour préserver le score. Avec courage, envie et gagnant certainement plus que quatre points lors de cette troisième journée.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?