Nationale - Cognac, le défi des préparateurs

  • Cognac, le défi des préparateurs
    Cognac, le défi des préparateurs Midi Olympique
Publié le

Avec seulement vingt-neuf joueurs dans l’effectif charentais, les préparateurs physiques de l’UCS doivent composer.

Ancien joueur de Cognac, Pierre Séré gère la préparation physique de l’Union Cognac-Saint-Jean-d’Angély depuis l’été dernier. Avec son acolyte Cédric Dumas, il doit faire face à une situation peu banale. «J’avais déjà pris en charge la préparation physique de l’US Cognac avant la fusion avec Saint-Jean-d’Angély, précise l’ancien arrière, mais c’est la première fois que je suis confronté à des données comme celles-là.» Avec seulement vingt-neuf joueurs (pour vingt-six matchs de Nationale à disputer), l’UCS tente un sacré pari. Là où tous les clubs présentent un effectif de quarante éléments (au moins !), le club unioniste joue gros avec un groupe aussi restreint.

Insister sur l’hygiène de vie

Les préparateurs physiques doivent s’adapter et composer. «Nous avons effectivement revu notre façon de travailler, admet Pierre Séré. Les exercices que nous donnons à faire sont davantage axés sur la qualité que sur la quantité.» En clair, la préparation des joueurs est «moins longue mais plus intense». Pour bien figurer cette saison, les joueurs devront aussi se montrer rigoureux sur l’hygiène de vie. Sans diététicienne dédiée, les joueurs doivent se gérer eux-mêmes. Pour ce nouveau défi, Pierre Séré et Cédric Dumas estiment que la tâche confiée est «dure mais intéressante».

S’appuyant sur une préparation intégrant du ludique, les Unionistes ont récemment effectué des séances sur la plage à La Tremblade. «J’ai d’autres projets qui sortent un peu des clous», promet Pierre Séré. Les préparateurs physiques ont été plutôt rassurés par la prestation unioniste face à Valence-Romans. «Revenir de 0-23 à 20-23, cela veut dire que, physiquement, le groupe est quand même pas mal, assure Pierre Séré. Si ce groupe est restreint, il ne manque pas de qualités. Est-ce que cela sera suffisant pour se maintenir en Nationale ?

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Philippe BREGOWY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?