Pro D2 - Florent Guion (Agen) : « Pas surpris pas l’évolution de Rouen »

  • Florent Guion a joué plusieurs saisons avec Rouen
    Florent Guion a joué plusieurs saisons avec Rouen Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le pilier d’Agen et ancien Rouennais donne son point de vue sur son ancienne équipe, dont il se méfie avant le match de vendredi.

Cela a été une surprise : vous n’avez pas été convoqué lors des deux premiers matchs. Comment l’avez-vous vécu ?

Il y a forcément de la déception quand tu ne joues pas mais il y a une belle concurrence à mon poste avec Richard Barrington et Hans Lombard-Buret. Ils étaient du déplacement à Provence Rugby. Ils y ont gagné, donc c’est plutôt logique qu’ils aient été reconduits contre Grenoble ensuite. Après en Pro D2, la saison est très longue. Ce n’est pas quelque chose qui me fait cogiter.

Le SUA sort en tout cas de trois défaites particulièrement frustrantes. Sentez-vous le groupe abattu ?

La défaite à Montauban est rageante. Mais on déplore surtout les deux défaites à domicile contre Grenoble et Colomiers. Comme chaque semaine, on essaie d’évacuer le match du week-end. Je vous avouerais que des fois, ce n’est pas facile. Mais il est primordial de basculer sur la suite car on va à Rouen, qui réalise un magnifique début de saison de son côté.

Mais trois défaites de suite, surtout de cette manière, n’est-ce pas difficile à digérer ?

Si forcément. Mais samedi, nous avons eu un peu de récupération et de vidéo. Ce qui nous a permis de voir ce qui n’allait pas. Après, c’est le métier de devoir évacuer ce type de frustration. Ruminer les choses, ce n’est jamais très bon, on en a fait les frais l’an passé.

Vincent Farré disait après le match que votre équipe n’est pas prête à gagner des matchs. Que manque-t-il aujourd’hui ?

En l’occurrence contre Colomiers, ce sont nos vingts premières minutes qui nous mettent dans le mal. Dans les rucks, on n’a pas su répondre. On a eu des occasions de scorer que nous n’avons pas su concrétiser. C’est assez récurrent. Le match passant, on se rend compte qu’on se dirige vers une fin serrée et que l’entame nous pénalise.

On se disait qu’une fois la touche réglée, Agen serait véritablement en marche. Mais finalement, ce n’est pas le cas…

Les scores sont la preuve qu’on ne passe pas loin et surtout que nous sommes présents dans tous les matchs. Mais il manque ce petit plus. Nous sommes en rodage mais cette Pro D2 va vite et nous n’avons plus trop le temps. Ces repères, nous devons les récupérer très vite. Si possible à Rouen.

Le groupe s’était fixé un objectif de douze points sur ce bloc. Vous êtes à sept. L’atteindre serait un exploit, non ?

Évidemment qu’il y a cet objectif et que nous souhaiterions l’atteindre vraiment. Mais ce soir, ce qui va vraiment compter, c’est de rendre une autre copie que contre Colomiers. On doit surtout retrouver du plaisir à jouer ensemble.

Rouen, un club qui vous tient à cœur. Êtes-vous surpris de son évolution depuis deux ans ?

Non je ne suis pas surpris. Le changement de staff leur a fait beaucoup de bien. Il y a eu du turnover dans l’effectif aussi. J’ai encore des contacts avec certains joueurs. Ils sont très satisfaits de ce début de saison. Ils sont en confiance et tout va bien.

Il y a un peu de chambrage avant le match ?

Non, pas du tout (rires). Ça sera après le match.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Mathieu Vich
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?