Albi s’est retrouvé face à Narbonne

  • Avec deux essais, 26 points marqués et un carton jaune, Gilen Queheille aura été au centre de l’attention pour cette large victoire albigeoise contre le RCNM. Photo DDM - Marie-Pierre Volle
    Avec deux essais, 26 points marqués et un carton jaune, Gilen Queheille aura été au centre de l’attention pour cette large victoire albigeoise contre le RCNM. Photo DDM - Marie-Pierre Volle DDM - MARIE PIERRE VOLLE
Publié le

Les Tarnais jouaient gros face à Narbonne. Ils ont lancé leur saison grâce à une victoire probante.

Les Albigeois jouaient gros avec la réception de Narbonne. Auteurs d’un départ poussif avec deux défaites en déplacement à Blagnac et Hyères-Carqueiranne et une victoire à domicile au forceps contre les Rennais, les hommes de Mathieu Bonello se savaient attendus en recevant les relégués de Pro D2. Même si le manager tarnais se plaît à répéter que son équipe est en reconstruction avec une vingtaine de changements cette saison, qu’elle a besoin de « vivre des choses ensemble », il sait trop bien qu’un match peut faire basculer une équipe du bon ou du mauvais côté. Quand le calendrier est sorti, les aficionados ont souri. Deux promus de Fédérale 1, le voisin blagnacais et une équipe narbonnaise en pleine reconstruction, il y a pire comme hors d’œuvre quand on sait que le plat de résistance sera composé de deux déplacements à Nice et Suresnes pour trois réceptions : Bourgoin, Dax et Valence. Cinq matchs contre autant de prétendants à la qualification. La mise en bouche semblait légère, elle faillit être indigeste. Surtout lors de la réception de Rennes où les Albigeois ont balbutié leur rugby. Pire, les Bretons ont manqué de pragmatisme pour accrocher leur première victoire en Nationale. Et quand derrière les Tarnais se sont pris les pieds dans le plat chez l’autre promu varois, le parallèle avec les années sombres du Sporting a été fait par certains. Raccourci facile mais interrogations légitimes quant à la capacité à réagir de cette équipe.

Des choix stratégiques payants

Force est de constater que les joueurs ont su se remettre dans le droit chemin. Les Narbonnais ont pu le confirmer samedi soir.

Dominés en touche, laminés en mêlée, inexistants dans les rucks, ils ont subi le réveil de leurs adversaires. Gilen Queheille, le demi de mêlée albigeois auteur d’un match majuscule, nous l’avouera en conférence de presse. « Depuis le début de l’année on ronronnait, ce quatrième match est notre match référence du début de saison. On s’est dit des choses en début de semaine qu’on ne s’était pas dites depuis le début et qu’il fallait se dire. On a crevé des abcès et quand les hommes n’attendent rien des autres, qu’ils se prennent en main individuellement et qu’ils se surpassent, ça donne un match comme celui de ce soir ». Du pur mauléonnais dans le texte. La facilité serait de croire que tout est arrivé. Il reste du travail pour cette équipe même si le liant entre avants et trois-quarts semble prendre. Certains choix stratégiques comme celui de repositionner Mohsen Essid et Jacques Engelbrecht en seconde ligne s’avèrent gagnants. Les deux hommes ont mis l’équipe dans l’avancée quatre-vingts minutes durant. Sacrée performance, notamment pour le Sud-Africain qui, malgré ses trente-sept ans reste inoxydable.

Tout n’est pas arrivé pour autant et les cinq prochains matchs vont être un révélateur du niveau d’Albi. Certains signaux sont repassés au vert samedi soir et l’osmose recherchée par le staff semble prendre. Même celle avec le public. Celui qui avait boudé le premier match à domicile est venu en nombre et a surtout poussé derrière les siens. Certes le Stadium est loin d’afficher complet mais les joueurs ont fait une belle réclame de leur sport qui pourrait pousser quelques curieux supplémentaires à s’asseoir dans les gradins.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Renaud SOREL
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?