Béziers : Un pool d’investisseurs en pôle pour reprendre l’ASBH

  • L’ASBH, propriété de la mairie de Béziers, est en vente depuis environ deux mois. Il semblerait néanmoins que des négociations soient prochainement en passe d’aboutir...
    L’ASBH, propriété de la mairie de Béziers, est en vente depuis environ deux mois. Il semblerait néanmoins que des négociations soient prochainement en passe d’aboutir... Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’ASBH, propriété de la mairie de Béziers, est en vente depuis environ deux mois. Il semblerait néanmoins que des négociations soient prochainement en passe d’aboutir...

Voici deux mois, nous vous apprenions que l’ASBH, actuel pensionnaire de Pro D2 et propriété de la mairie depuis environ un an, était à vendre. À ce sujet, le maire de la ville Robert Ménard nous expliquait alors : « Nous avons créé à l’été 2021 une société au sein de laquelle la ville est majoritaire. Depuis, nous possédons 80 % des actifs du club. Jamais une ville n’était devenue propriétaire d’un club de rugby mais dans mon esprit, tout ça était transitoire. La mairie de Béziers n’a pas vocation à rester à la tête de l’ASBH. Je cherche donc un repreneur. » Il développait de la sorte : « À notre arrivée à la tête du club, on a mis un an à assainir les finances mais aujourd’hui, l’ASBH n’a plus le moindre passif. […] Par ailleurs, nous avions acheté l’an passé 60 % des actions pour un euro et il va de soi que nous ne ferons pas de plus-value dessus, si un investisseur se présente à notre table. » Depuis, l’édile de la ville a reçu un nombre incalculable de propositions, dont certaines se sont avérées bancales, pour ne pas dire totalement frauduleuses. Mais selon nos informations, le club biterrois, peu conquérant depuis le début de saison mais riche d’une histoire sportive à nulle autre pareille, serait aujourd’hui sur le point d’être racheté.

Investisseurs nationaux et internationaux

De fait, plusieurs investisseurs, nationaux et internationaux, se sont dernièrement regroupés afin de proposer une offre conséquente à la mairie de Béziers et selon toute vraisemblance, ces entrepreneurs devraient parvenir à un accord dans la semaine. Si tel était le cas, la transaction serait officialisée dans la foulée par Robert Ménard et les deux présidents en place, Michaël Guedj et Jean-Michel Vidal. Pour rappel, le club biterrois avait fait l’objet à l’été 2020 d’un très long feuilleton : à l’époque, Christophe Dominici et la société Sotaco, une entreprise franco-emirati quelque peu nébuleuse, étaient alors montés au front pour faire revivre l’ASBH de ses cendres. L’idée, si elle n’avait pu alors aboutir parce que Sotaco ne put jamais présenter des garanties financières jugées suffisamment sérieuses, avait néanmoins fait comprendre au rugby français dans son entièreté à quel point la passion biterroise était intacte, tant les supporters se mobilisèrent alors en masse autour de « Domi .

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?