Top 14 - Ihaia West, point cardinal de Toulon face à Pau

  • Ihaia West a réalisé son premier match référence sous le maillot du RCT face à Pau.
    Ihaia West a réalisé son premier match référence sous le maillot du RCT face à Pau. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Tel un chef d’orchestre, l’ouvreur toulonnais a conduit d’une main de maître le jeu varois. Tant dans son animation offensive que par sa capacité à trouver d'importantes touches, Ihaia West était central. La saison de l'ouvreur néo-zélandais semble désormais lancée.

Rien qu’à voir son langage corporel sur la pelouse du Hameau, on pouvait se douter que la confiance régnait ce samedi soir dans la tête du néo-zélandais. Ses échanges permanents à l’oreille de ses centres Sinzelle et Waisea appuyaient nos impressions et ses actions les confirmaient. Chacune de ses nombreuses touches trouvées un peu plus proche de la ligne d’en-but donnaient un coup de massue sur la tête des Palois, et un gros coup de boost à son alignement, impérial.

À l’image de cette action où le RCT obtient une pénalité sur ses 15 mètres et prend la touche. West sort le ballon quasiment au niveau de la ligne médiane. Toulon capte, stabilise et récupère une pénalité. Il dépose à nouveau le ballon 35 mètres plus loin et voilà qu’en deux coups de pied, le numéro 10 accule les locaux. La suite de cette action s’est conclue sur un essai de Gigashvili. Sur les renvois palois qui ont mis en danger deux fois en début de rencontre Toulon, West s’est aussi là montré rassurant en dégageant son camp intelligemment à deux reprises. Enfin, sa facilité dans l’animation des nombreuses offensives méditerranéennes a aussi frappé. Il est d’ailleurs l’instigateur du dernier essai de Wainiqolo, où il débloque la situation d’une sautée millimétrée pour Waisea.

Adaptation imminente

Cette prestation globale a plu à un Pierre Mignoni qui ne doutait pas vraiment du talent de son protégé, pourtant inconstant ces derniers mois. « Quand tu as un demi d’ouverture qui est champion d’Europe, c’est que ce n’est pas une trompette. Ihaia West est un grand numéro 10 et il va nous aider à grandir en tant qu’équipe » disait le directeur du rugby du RCT juste après la rencontre. « La charnière a conduit le jeu à peu près parfaitement » ajoutait-il. Et effectivement, le début de saison de l’ancien rochelais semblait fébrile mais son entente avec Benoît Paillaugue, auteur d’un 100% au pied, a donné bon l’espoir aux supporters varois.

Le déchargement du tir au but est une des raisons de sa magnifique performance en terre béarnaise, il le reconnaissait lui-même après coup. « Je pense que ça joue oui. Quand tu butes, tu as un match dans le match, ce n’est pas le même jeu. Quand je n’ai pas à buter, je suis plus libre et plus concentré sur comment organiser notre attaque et sur mes tâches de numéro 10, analysait le champion d’Europe. En plus Benoit a clairement fait le travail face aux perches aujourd’hui. » Une adaptation qui a mis un peu de temps. Entre les blessures aux ischio-jambiers, sa première paternité et la découverte d’un nouveau club, West est désormais prêt. « Je pense que ce succès est le véritable point de départ de mon aventure toulonnaise » avouait le néo-varois. Alors comme on dit, il n’y a plus qu’à.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Tristan Failler
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?