Boucau-Tarnos : Rentrée très sérieuse pour le BTS

  • Les hommes en noir se sont imposés lors des trois rencontres disputées contre Hendaye, Hagetmau et Orthez. Photo BTS Photo DR
    Les hommes en noir se sont imposés lors des trois rencontres disputées contre Hendaye, Hagetmau et Orthez. Photo BTS Photo DR
Publié le

Fédérale 2 - Boucau-Tarnos est premier de poule après trois journées. La dynamique de la fin de saison dernière se poursuit et ce, malgré les nombreux changements.

Le Boucau-Tarnos Stade est reparti tambour battant pour ce nouvel exercice de Fédérale 2. Passé la frustration de l’élimination précoce en championnat de France, le club basco-landais a procédé à des changements à l’intersaison. "Joseph Ilharreguy et Vincent Mundubeltz ont arrêté après cinq ans de bons et loyaux services, salue le président José Foncillas. Ils voulaient couper, on a donc fait monter Damien Robert de Latour, qui entraînait la réserve, et on a fait venir Sébastien Lopez, le frère de l’ouvreur Camille, qui a passé cinq ans à Barcus." Côté réserve aussi le staff a évolué : "Ce qui est intéressant pour moi, c’est que Geoffrey Dongieux, capitaine au Boucau pendant presque sept ans, a accepté d’entraîner la B avec Simon Betbeder (ancien demi de mêlée, frère de l’ex-buteur Arnaud, N.D.L.R.). Ce couple-là risque de monter plus tard." Côté joueurs, 25 recrues ont été enregistrées. L’environnement professionnel propice et la stature du BTS en Fédérale 2 ont aidé en ce sens. "Plusieurs joueurs sont revenus, poursuit le dirigeant. L’ouvreur Pierre Haurieu et le centre Thomas Da Cunha sont revenus d’Ondres, on a eu l’ailier Gauthier Kacy, qui a passé six pénalités contre Orthez, qui a un pied phénoménal. Et on a récupéré Thibaut Barboteau de Léguevin, j’ai d’ailleurs affronté son grand-père !"

Une formation toujours prolifique

Résultat des courses, la mayonnaise a vite pris au sein de ce groupe de seniors. L’équipe fanion a remporté trois victoires dont deux à l’extérieur à Hendaye et à Orthez. Même tarif pour la réserve : trois victoires et une première place bien méritée. Celui qui est passé de la réserve à la première se satisfait de ce départ canon : "Sur le plan comptable, nous sommes très contents, exprime Damien Robert de Latour. Et le fait que ce soit juste à chaque fin de match nous permet de garder les pieds sur terre. C’est la preuve d’une certaine force mentale et de la solidité défensive de tout le groupe. Aussi, nous avons une grosse marge de progression dans notre jeu." L’expérience de la saison passée sera un socle solide pour le développement de cette équipe. À ce sujet, l’entraîneur indique : "L’année dernière, on a accroché la qualification pour la première fois depuis dix ans. Donc on vise au moins la même chose. Ce serait très bien de valider une deuxième qualification consécutive."

Par ailleurs, le club peut se targuer d’avoir fait monter 13 juniors cette saison dont certains ont participé aux premiers matchs. "C’est le signe que la formation marche bien, note Damien Robert de Latour. Le travail réalisé en amont par les staffs des cadets et des juniors nous aide à bien avancer." La Fédération a d’ailleurs renouvelé la labellisation de l’école de rugby (une étoile).

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?