Amateurs - Cinquante bougies plus tard à Léognan

  • Un demi-siècle de rugby illustré par Denis Poras (président), Pierre Pozzobon (ex président), Jean-Jacques Alibert (ex entraîneur) et David Levêque (président) (de gauche à droite).
    Un demi-siècle de rugby illustré par Denis Poras (président), Pierre Pozzobon (ex président), Jean-Jacques Alibert (ex entraîneur) et David Levêque (président) (de gauche à droite). Photo Lucie Turpault - Photo Lucie Turpault
Publié le

La journée du cinquantenaire a joliment illustré la profondeur de l'ancrage du club et sa vitalité.

En seulement 50 ans d’existence, le club de la banlieue bordelaise a franchi toutes les étapes pour parvenir il y a quatre ans à la compétition nationale de Fédérale 3. Les nombreux trophées qui ornent le club house du stade Pierre Pozzobon illustrent un remarquable parcours et les racines de cette progression se sont développées dans le terreau d’une structure qui revendique avec vigueur sa particularité de club familial. Ancien joueur, secrétaire, et actuellement dirigeant actif Stéphane Garcia dont le père Dominique fut joueur et entraîneur peut témoigner d’un esprit qui encourage à la fidélité. Mais qui développe aussi une réelle lucidité en termes d’ambitions relatives à l’évolution du club que président aujourd’hui David Levêque et Denis Poras (l’équipe première est coachée par Xavier Pierre et Christophe Calmel), et au pouvoir de sa politique de formation qui a toujours été au cœur de la construction de l’avenir du label bleu et blanc. En coulisse, toute l’organisation participe à ce projet commun au bénéfice de chacun des licenciés de la pyramide club dans sa globalité. Fort de ses équipes de jeunes dans chaque catégorie, des Babys au U14, L’avenir de Léognan Rugby est en marche constante et l’entente des Graves qui représente l’alliance des jeunes dans les catégories U14, U16 et U18 avec les communes voisines de Gradignan et Cestas, forme les plus grands des pratiquants dans le partage d’une même identité.

Le goût de la réussite

Dans le chaudron des chefs léognanais, enthousiasme, opiniâtreté, humilité, solidarité et détermination mijotent depuis de longues années et la recette a le goût d’une réussite. Tout au long d’une journée consacrée à la célébration du cinquantenaire, il a été question de cette belle histoire et de ses origines… Cassou, Pozzobon, Garcia père et fils, Dinet, Berthélémy et tant d’autres. En présence de toutes les forces vives mais également des glorieux anciens dont Jean-Jacques Alibert, numéro 8 du CABBG champion de France qui a conduit en 2001 les Bleu et Blanc à une demi-finale nationale de première série, il a régné une joyeuse atmosphère, où il a flotté l’émotion du souvenir de ceux, disparus, qui ont contribué à bâtir à Léognan une formidable aventure humaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gérard PIFFETEAU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?