Coupe du monde féminine - Filopon voit double, Bourdon dynamique... Les notes des Bleues face aux Fidji

  • Maëlle Filopon s'est offert un doublé face aux Fidji.
    Maëlle Filopon s'est offert un doublé face aux Fidji. Dave Lintott / Icon Sport
Publié le

Les Bleues ont remporté leur deuxième match de la Coupe du monde ce samedi matin face aux Fidji. Une large victoire bonifiée 44-0 qui lance les Françaises vers les quarts de finale. Dans cette partie, Maëlle Filopon s'est offert un doublé, tandis que Pauline Bourdon a dynamité le jeu tricolore avec ses interventions. Voici les notes des Bleues !

Coco Lindelauf : 6,5/10

La jeune pilier blagnacaise a rendu une copie mitigée. Dans le premier acte, elle fut propre dans le jeu, sans oublier de mettre à mal sa vis-à-vis pour récolter une pénalité importante. Dans le second, Lindelauf a été en vue offensivement, avec malheureusement du déchet. Dès la 41ème minute, elle a profité des espaces pour gagner des mètres ballon en main avant de perdre le ballon au contact. La numéro 1 française a ensuite été coupable d’un en-avant à un mètre de la ligne fidjienne, frustrant. En défense, un neuf sur neuf donne du relief à sa performance.

Laure Touyé : 5/10

Lors de la première journée, la talonneur française avait été en difficulté sur ses lancers, rebelote ce samedi. Malgré un bon début de match avec quatre touches assurées, tout s’est délité par la suite. Même si elle n’est pas la seule coupable, l’alignement a laissé échapper trois munitions importante avant sa sortie à la 50ème minute. Dommage. En défense, elle a réalisé six plaquages, pour un petit manqué.

Laure Touyé a connu un peu de déchet sur ses lancers.
Laure Touyé a connu un peu de déchet sur ses lancers. Dave Lintott / Icon Sport

Assia Khalfaoui : 6/10

Son début de rencontre ne poussait pas a la sérénité. Pénalisée dès les premières secondes, elle s’est rapidement rattrapée en grattant un ballon des mains fidjiennes (4è). Par la suite, Khalfaoui s’est contentée de faire le boulot dans le secteur de la mêlée, sans oublier de défendre comme il se doit avec huit plaquages réussis, pour aucun manqué. Un deuxième coup de sifflet la concernant dans le second acte vient quelque peu ternir sa partie.

Céline Ferer : 5,5/10

Étincelante face à l’Afrique du Sud et l’Angleterre, Céline Ferer n’a pas eu besoin d’énormément briller ce samedi pour porter cette équipe de France. Comme habituellement, c’est elle qui a été sollicitée en l’air lors des premiers lancers tricolores, avec réussite. Offensivement, elle fut très discrète. En défense, elle a plaqué à six reprises, pour une intervention manquée.

Safi N’Diaye : 6,5/10

Quand on regarde le match de loin, on peut évidemment se dire que Safi N’Diaye est discrète. Mais quand on analyse de près, et avec les statistiques, on se rend compte de l’importance qu’a la deuxième ligne sur le terrain. En défense, elle termine la rencontre avec dix plaquages. Puis lors des offensives, elle fut souvent dans les rucks en qualité de premier soutien pour fluidifier le jeu tricolore. Une copie très propre d’N’Diaye qui peut encore rendre d’énormes services.

Julie Annery : 5/10

Titulaire pour la première fois de la compétition, Julie Annery n’a pas marqué les esprits. Pourtant auteure d’une intervention tranchante ballon en main avant le premier essai français, elle s’est ensuite effacée, commettant quelques erreurs regrettables. Tout juste après l’essai de Marine Méager, elle cafouille le ballon sur le coup d’envoi pour terminer sur un en-avant. Avec « seulement » cinq plaquages, Annery souffre de la comparaison avec Gaëlle Hermet. Elle a tout de même tenté de démontrer toute sa vitesse sur l’aile gauche en deuxième mi-temps, mais fut poussée en touche.

Julie Annery a commis quelques petites erreurs regrettables.
Julie Annery a commis quelques petites erreurs regrettables. PA Images / Icon Sport

Gaëlle Hermet : 7/10

La capitaine des Bleues a tenu son rang lors de cette troisième journée. Dans son style caractéristique, elle n’a pas brillé ballon en main, même si elle fut en vue dans les airs. Sollicitée à plusieurs reprises, elle a magnifiquement pris le relais de Céline Ferer. En défense, Hermet s’est mise en mode sécateur pour terminer avec 12 plaquages, soit le plus gros total de la rencontre. La troisième ligne est indispensable dans cette équipe de France, et le démontre à chacune de ses sorties.

Emeline Gros : 7/10

Une partie à deux visages pour la numéro huit française. Trop discrète dans le premier acte, elle a pris une autre dimension dans le second grâce à sa puissance. À la 56ème minute, sa sortie de mêlée pleine d'autorité met deux Fijdiennes sur le carreau et lui permet d’envoyer Filopon à l’essai. Quelques minutes plus tard, à la suite d’une nouvelle percussion, elle est récompensée de sa bonne partie en terminant derrière la ligne (64è). Un bon match d’Émeline Gros.

Pauline Bourdon : 7,5/10

Logiquement titulaire à la mêlée après la blessure et le forfait de Sansus. Bourdon a alterné par du bon et du moins bon, mais surtout du très bon. Côté négatif, la numéro neuf tricolore a été pénalisée à deux reprises, notamment pour un hors-jeu dans le second acte. Par ailleurs, elle a bien su animer autour des ballons portés français pour être à l’initiative des deux premiers essais bleu (8’, 28’). À l’heure de jeu, elle a percé sur quarante mètres avec la vitesse qu’on lui connaît. Une dernière belle intervention avant de céder sa place à Pauline Chambon.

Jessy Tremoulière : 5,5/10

Titulaire à l’ouverture, l’une des cadres de ce groupe France n’a pas montré son meilleur visage. Elle a quelque peu abusé de son puissant jeu au pied, sans être particulièrement efficace. Dans le premier acte, elle a envoyé un ballon direct en touche (32è), puis dans le second, elle a gâché quelques munitions tricolores avec des passes au pied manquées. Face au poteaux, elle a loupé trois tentatives, pour quatre réussies. Partie contrastée pour Jessy Tremoulière.

Marine Ménager : 7/10

L’ailière bleue n’a pas attendu longtemps pour se mettre en évidence lors de cette rencontre. Dès la huitième minute de jeu, elle a inscrit le premier essai français en bout de ligne. Quelques secondes plus tard, elle s’est distinguée par un plaquage offensif venu stopper une belle offensive adverse (10è). Toujours dans le premier acte, elle a mis en difficulté la défense des Fidji avec une intervention tranchante avant de récolter une pénalité. Un bon match de Marine Ménager.

Caroline Drouin : 6/10

Titulaire au poste de premier centre, Caroline Drouin s’est muée en soldat ce samedi. Peu en vue en attaque, elle s’est contentée de bien défendre et colmater les quelques brèches qui pouvaient apparaître dans la ligne arrière bleue. Aux alentours de la vingtième minute de jeu, elle est auteure d’un magnifique retour pour stopper son adversaire qui avait trouvé le trou. Remplacée à la 57ème minute, elle a terminé la rencontre avec 5 plaquages à son actif. Malheureusement, elle a manqué sa seule tentative face aux perches après le premier essai français.

Maëlle Filopon : 8/10

Auteure d’un doublé, la centre de l’équipe de France est bien évidemment la femme de cette rencontre face aux Fidji. Avant de franchir la ligne à deux reprises, la numéro treize s’est distinguée par une tentative de grattage efficace (16’). Par la suite, Filopon a brillé sur la pelouse par ses interventions en attaque. En fin de première mi-temps, elle est à la conclusion de la dernière offensive tricolore puis à la 56ème minute, elle a terminé le travail après une belle intervention de Gros. Elle aurait même pu s’offrir un triplé après une belle interception, elle fut malheureusement rattrapée. 

Filopon et Hermet ont fait le boulot lors de cette troisième journée.
Filopon et Hermet ont fait le boulot lors de cette troisième journée. Dave Lintott / Icon Sport

Mélissande Llorens : 6,5/10

La jeune ailiere française n’a pas toujours été servi dans les meilleures conditions sur son aile droite. Moins en vue que Marine Ménager, elle s’est pourtant montrée propre sur chacune de ses interventions. À la 20ème minute, elle est fauchée en plein élan pour un intervention fidjienne illicite alors que son jeu au pied à suivre était intéressant. Bien évidemment à la conclusion du deuxième essai de la France (28’), elle a également été mise à contribution en défense avec cinq plaquages.

Émilie Boulard : 7/10

Replacée à l’arrière pour cette rencontre, Émilie Boulard a fait l’étalage de toute sa vitesse, gagnant facilement des mètres ballon en main, elle termine avec un total de 80 mètres parcourus, soit le total le plus haut du match. À la 72ème minute de jeu, elle a inscrit le sixième essai français en coin, qui vient valider sa bonne prestation. Malheureusement, elle fut coupable d’une passe directement en touche qui a stoppé une belle offensive française (49è). Tout de même un bon match de Boulard.

 

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?